mardi 30 avril 2013

Agenda Concerts Mai 2013

01/05/2013 Lille - Monk's Café : Charly Fiasco / Bon Vivant (CAN) / Over The Stars01/05/2013 Lille - La Californie : Les Slugs (punk rock wallon) / Les Ex (celtic punk, ex-LTS) / KLTBRZ (math, Lille)
01/05/2013 Lille - Le CCL : Royal McBee Corporation (Noise punk bass/drums duo from Paris) / 400 The Cat (Violence made guitars/post-hardcore, Alès) / Grüppe (Mathcore/Bossa/Horror Movie Soundtrack, Lille BGs)
01/05/2013 Arras - Le Son du Porte-Voix #6 : The Sarah Connors (Ska Rocksteady,Paris) / Louis Lingg and the Bombs (Punk Pop Anarchiste, Paris) / The Bakers (Rockabilly, Arras) / Emma Pils (Punk HC, ex-Vieilles Salopes, Paris) / Wasting (Punk Rock, Lille)
01/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : The Afternoon Gentlemen / Gets Worse / Bit Down
01/05/2013 Alost (B) - Cirque Mystic : Larry And His Flask (folk-punk-rock USA) / The Mighty Campfire Punks (BE)
01/05/2013 Arlon (B) - L'Entrepôt : Tim Vantol (full band)
02/05/2013 Hazebrouck - Le Shaka Laka : Tim Vantol & The Misprints
03/05/2013 Lille - La Californie : The Wanted (BZH) / Grüppe
03/05/2013 Arras - Le Blue Devil : Agressor
03/05/2013 Le Cateau-Cambrésis - Zikenstock : Le Bal des Enragés / Banane Metalik / Les ramoneurs de Menhirs / UK Subs (UK) / Buster Shuffle (UK) / Grimskunk (QC)
03/05/2013 Alost (B) - Cirque Mystic : Oferta Especial (ska-punk ESP) / Silly Snails (ska-punk BE)
03/05/2013 Anvers (B) - Die Kleine Hedonist : Cartoon Violence
04/05/2013 Lille - L'Imposture : Thee MVP's (garage UK) / Thee Marvin Gays (BE)
04/05/2013 Le Cateau-Cambrésis - Zikenstock :The Toy Dolls (UK) / Les Sales Majestés / Mad Sin (DE) / 8°6 Crew / The Varukers (UK) / Skaferlatine / Radical Suckers
04/05/2013 Petite-Synthe - Le Kalvaire : Horson (rock noise BE) / Wes Waltz / DJ Clémy
04/05/2013 Bouchain - Médiathèque de l'Ostrevant : The Caezars / The Spunnyboys
04/05/2013 Bruxelles (B) - Le Bokal Royal : Struggling For Reason (BE)
05/05/2013 Lille - L'Imposture : Idiots (BE) / Bute (crust-punk)
05/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : The Hookers / El Camaro / Symptomaniac
05/05/2013 Espierres (B) - La Belle Vue : Upbeat Allstars (ska-punk UK)
06/05/2013 Lille - Le Rouge : Bute (crust-punk) / Curls of Blood / Elände
07/05/2013 Lille - L'Imposture : The Prehistorics [AUS] / The Denyals
07/05/2013 Haussy (59) - Salle des Fêtes : Authority Zero (USA) / Miles To Go / Doctor Fronkesteen
08/05/2013 Lille - Monk's Café : Bute /  Transmission / Sand Pipers
08/05/2013 Lille - La Rumeur : One Hidden Frame (FIN) / Icons Down!
08/05/2013 Croix - La Censerie : FLOW / Farouk 
08/05/2013 Namur (B) : Namur en Mai : Silly Snails (BE)
09/05/2013 Lille - L'Imposture : Los Explosivos (MEX)
09/05/2013 Lille - Monk's Café : Périphérique Est (BE) / The Daltonz
09/05/2013 Lille - Le Midland : Ramone & Pedro, c'est pas des Rigolos
09/05/2013 Hazebrouck - Le Shaka Laka : The Great Divide / Miles To Go / Bute / Memories
09/05/2013 Alost (B) - Cirque Mystic : Hounds And Harlots (punk-rock USA) + Midnight Tattoo (street-punk BE)
10/05/2013 Lille - L'Imposture : Los Dos Hermanos (garage FR)
10/05/2013 Lille - Monk's Café : Little Green Fairy (southern rock) / Curls of Blood
10/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Los Explosivos (MEX)
10/05/2013 Charleroi (B) - Rockerill : The Hussy (USA) / Périphérique Est (BE) / The Daltonz / Ultrateckel
10/05/2013 Bruxelles (B) - DNA : The Arteries (UK) / Slow Death (VNZ) / Overweight (BE)
10/05/2013 La Louvière (B) - La Taverne du Théâtre : Breaking Strain / Nothing For Free / Fire Me!
10/05/2013 Aarschot (B) - De Klinker Club : The Razorblades (DE) / The Surfaders (NL) / Los Venturas (BE)
11/05/2013 Valenciennes - La Capsule : Les Nenfants Perdus (punk) / Les Gueules Noires (ska-rock)
11/05/2013 Lille - Monk's Café : Flagship / Drawbacks / Crossroads (concert instrumental) / Farouk
11/05/2013 Lille - La Rumeur : Adolina (BE) / Mambo (BE) / Horson (BE)
11/05/2013 Lille - L'Art[gressif] : Goatless Whaam! / Matchbox
11/05/2013 Saint-Amand-Les-Eaux - Le Mac Delann's : LisaApeur / Zyngo
11/05/2013 Denain - Salle des Fêtes : Dead season (Thrash metal, Lille) / Heonia (Melodic and  progressive metal, Lille) / Icons Down! (Runk rock, Lille) / Morpain (Hardcore metal, Hénin-Beaumont / Mudwall (Metal, Namur) / O.R.U. (Mathcore, Roubaix) / Slaughtered (Death metal, Lille) / Miles to Go (Hardcore punk metal, Valenciennes)
11/05/2013 Saint-Omer (62) : Le Gibolin : Ursüla
11/05/2013 Espierres (B) - La Belle Vue : Black Sheep (BE) / Dirty Bees (BE) / Breaking Strain [gratuit]
11/05/2013 Vierves/Viroin (B) :  Le Cheval Déchainé : De Brassers (punk '70)
11/05/2013 Diksmuide (B) : 4AD Musiekclub : The Hussy (USA) / Thee Marvin Gays (BE) / The Beards (??)
12/05/2013 Lille - L'Imposture : JC Satan (FR/CH) / Crusaders of Love
12/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's :Link / The Tragedy We Live In / Sunbourne
13/05/2013 Lille - Monk's Café : Résilience / Wasting
13/05/2013 Mons (B) - Le Phoenix : Faintest Idea (UK) / Struggling For Reason
14/05/2013 Lille - Monk's Café : Riccobellis (ITA) / Ponches (ITA)
14/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Graves at Sea / Meth Drinker
15/05/2013 Espierres (B) - La Belle Vue : Unblind (noisy punk UK)
16/05/2013 Lille - Monk's Café : Get The Shot (CAN) / Confusion / Kill For Peace
16/05/2013 Lille - La Rumeur : Red is Dead (punk progressif Lille) / Duck and Cover (rock garage Lille)
16/05/2013 Le Quesnoy - Le Cactus Bar : AOS3 (dub-punk psychédélique depuis 1990 UK) / Braindead (skacore DE) / Primeval Soup (ska-punk UK) / La société elle a Mauvaise Haleine / Les Nenfants Perdus
16/05/2013 Bruxelles (B) - Auberge de Jeunesse Jacques Brel : The Flamenco Thief
16/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Aluk Todolo / Lussuria
17/05/2013 Lille - Monk's Café : Axelle & Carl
17/05/2013 Lille - L'Imposture : Bertie Page Clinic [spectacle Burlesque AUS] / Curls of Blood
17/05/2013 Lille - La Rumeur : Knup (punk rock bières Lille) / Simon Says (groovy rock Lille)
17/05/2013 Lille - L'[Art]gressif : Grüppe
17/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Experimental Tropic Blues Band / The Gluck
17/05/2013 Ieper (B) - Vort'n'Vis : SCRⒶPS! / Link (BE)
17/05/2013 Liège (B) - La Zone : Banane Metalik / Midnight Tattoo
18/05/2013 Petite-Synthe - Le Kalvaire : Screw Houston Start Screaming (melodic hxc NL) / Road to Manila (hxc UK)
18/05/2013 Rixensart (B) - Rixenska : 65 Mines Street / Blue Job / Purpleized / + Sound System
18/05/2013 Quiévrain (B) - Salle de la maison du Peuple :  The U'lers (punk rock'n'roll) / Fire Me! (ska punk) / ConMeConTenT (punk oi!) / Faith For Sinners (punk-rock) Dans ta Gueule! (punk HxC old school)
19/05/2013 Lille - Monk's Café : Daria / Panic Mountain
19/05/2013 Hazebrouck - Shaka Laka : The Moon Invaders (BE) / Victor Ric
19/05/2013 Merchtem (B) -  Rockwork Orange : Cyanide Pills (UK)
20/05/2013 Lille - Le Biplan : Dance Gaving Dance (USA) / Closure in Moscou (AUS) / Climates (UK) / The Elijah (UK)
20/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Cyanide Pills (UK)
20/05/2013 Bruxelles (B) - London Calling : Modern Pets (DE) / Sects Tape (BE)
21/05/2013 Lille - Monk's Café : The Deadvikings (JAP)
21/05/2013 Tournai (B) - La Barrière : Modern Pets (DE) / Sects Tape (BE)
21/05/2013 Namur (B) - Le Petit Bitu : Casually Dressed (DE) / Corbillard (BE) / Twice a Day (DE)
22/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : The Deadvikings (JAP)
22/05/2013 Bruxelles (B) - DNA : Rat City Riot (USA) / Midnight Tatto (BE)
24/05/2013 Lille - La Rumeur : Dr Oi!tker (Oi! Lille) / Traitre (Oi! Lille)
24/05/2013 Dunkerque - Les 4 Écluses : The Black Heart Rebellion (BE) / General Lee
24/05/2013 Espierres (B) - La Belle Vue : Rythme Sophie (r’n’b, le vrai) + Reverend Zak & the Blue Preachers (rockab)
24/05/2013 Houthalen-Helchteren (B) - JH The Bassment : The Manix (USA) / The Dutch Rudders (BE) / Casually Dressed (DE) / Twice a Day (DE)
25/05/2013 Lille - La Malterie : Cortez (CH) / Mörse
25/05/2013 Valenciennes - Le Melting Potes : ZyNgO / Mr Duba / Wu Was Here / Dav!d [soirée punk acoustique] 
25/05/2013 Tournai (B) - Water Moulin : Roland Van Campenhout
25/05/2013 Mons (B) - Doudou : Dirty Bees (BE)
25/05/2013 Bruxelles (B) - Fiesta des Ursulines : Mind Crash (SP) / Anxiety Attack / Otiss
25/05/2013 Brasschaat (B) - JH Hobnob : The Black Marias (UK) / Lion's Law / Midnight Tattoo (BE) / Public Intoxication (BE)
26/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Mind Crash (SP) / Imaginary Dictionary (BE) / Short Days
26/05/2013 Zwevegem (B) - Synergie Festival : Thee Marvin Gays (BE) 
26/05/2013 Mechelen (B) - Panique d'O : The Manix (USA)  
27/05/2013 Lille - Monk's Café : Infekcija (kickin’ass crustpunk from Poland)/ Traitre
27/05/2013 Petite-Synthe - Le Kalvaire : The Manix (USA) / Short Stories / Bird can't Sleep
28/05/2013 Lille - Monk's Café : MEM / Obsolete Radio
29/05/2013 Villeneuve d'Ascq - MixCité : Didier Wampas & Bikini Machine / 8Tic Sound / Winston McAnuff(Ja) & Fixi (Fr) / Barcella / Old Dodge Fellow / Barrio Populo
29/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : You Suck! (ITA) / Sick Times (DE)
29/05/2013 Alost (B) - Cosa Nostra : Sam Russo (UK) / Jimmy Islip 
30/05/2013 Lille - Le Biplan : Burning Lady [59 relesae party] / FLOW
30/05/2013 Lille - La Rumeur : Captain Koharski (punk Lille) / Rollin' Bunkers (rock'n'roll Lille) / Simon Says (groovy rock Lille)
31/05/2013 Lille - L'Imposture : Tommy & the Cougars with Heart (Marseille) / Calvitie
31/05/2013 Lille - Le Biplan : Brigitte Bop / M26.7 
31/05/2013 Mouscron (B) - Local Scout (100bis rue de Neuville) : Burning Lady / Toxic Waste / Wasting
31/05/2013 Courtrai (B) - The Pit's : The Flex / Cheap Drugs / Wrong Decision
31/05/2013 Bruxelles (B) - The Student : Wank For Peace / One Thousand Direction/ The Dyson's
31/05/2013 Wakken (B) - JH Zjuzjup : Dear Hearts + Over the Stars [7" split release party] / Mise en Scène [6€(7"inclus)-20h]
31/05/2013 Aarschot (B) - JH De Klinker : Tim Vantol (full band)
AGENT ATTITUDE [SWE] - IDIOT TALK - TRAITRE @ LA RUMEUR, LILLE, FR - 30/04/2013

J'ai l'impression qu'il y a toujours de quoi faire en terme de concerts cools dans le Nord, allez ce soir c'est reparti direction la Rumeur. Cette fois je me dis que je vais arriver à l'heure comme je ne suis fait niquer à P.O.Box la semaine dernière, mais ça aura servi à rien, les mecs de Build Me A Bomb sont beaucoup plus à la cool et prennent plus le temps ! J'aurai le temps de raconter le Groezrock à Alex et à 21h on pourra descendre dans la cave pour aller voir le premier groupe de la soirée, TRAITRE.

J'connaissais pas du tout ce groupe, je savais pas du tout à quoi m'attendre donc ça commence et je me rends très vite compte que c'est de la Oi!. J'ai toujours eu du mal avec ça, j'ai jamais eu l'occasion d'en voir en concert donc j'vais pouvoir en profiter là ! Finalement c'est surtout la voix qui me dérange en fait, le chant en français, mais sinon musicalement ça sonne old school, j'aime bien, il y a même des ooooohoh qu'on peut tous chanter. Bon c'est sur que j'en écouterai pas chez moi mais là pour le coup c'était sympa!

On monte prendre l'air en attendant IDIOT TALK, c'est certainement le groupe que j'ai le plus vu pendant cette année sur Lille mais c'est pas pour m'en déplaire, j'suis sacrément fan de ce qu'ils font et j'pourrai les voir toutes les semaines ça me dérangerait pas. Dix minutes plus tard j'entends qu'ils commencent alors je me dépêche de descendre et de me caler devant. La setlist ne change pas trop de d'habitude, Where is the fun, Girls hate me et j'en passe, de toute façon tous les morceaux sont des tubes haha ! Comme d'habitude c'est la fête, ça bouge et ça connaît toutes les paroles. On aura droit à quelques pains à la batterie ce soir, surtout sur la reprise de THE KIDS « Fascist Cops », bah alors quest ce qui se passe les mecs .. ? On vous pardonne tout ça parce que c'était super cool !

La tête d'affiche de ce soir c'était les suédois d'AGENT ATTITUDE, c'est pour eux que je suis là quand même ! C'est un groupe que j'connais surtout depuis que les copains de Dirty Guys Rock de Tours ont sortis leur dernier LP ! Donc voilà j'vais pas rater l'occasion de voir ça ! C'est du hardcore 80', c'est juste parfait, dis donc ça faisait longtemps que j'avais pas vu autant de chevelue dans un groupe. Ça commence, on voit que les mecs sont chauds, ils sont en forme ce soir ! En plus pleins de monde à l'air de connaître alors ça chante dans tous les sens, ça donne envie de 2-stepper, de jumper à fond ! Les songs sont ultras courtes mais ils en ont une tripotée à nous balancer, même si c'est clair que le set passe super vite et on aura pas de rappel (bien tenté quand même Gaël).

Ça aura été parfait, encore une chouette soirée de BMAB ! Bon j'suis k.o alors un dernier joyeux anniversaire à Gaël et je me rentre !  **Cyril Ct**

lundi 29 avril 2013

GUERILLA POUBELLE - [BRUTAL CHÉRIE (QC)] @ LE DNA, BRUXELLES, BE - 29/04/2013

Merdeuh, je voulais pas les rater ! Putain, ça existe des concerts qui commencent à l'heure? Bah faut croire, je raterai les québecois de BRUTAL CHÉRIE à cause d'un appetit à rassasier. Chu archi-zaraf de les rater, heureusement que le Bicky en valait le coup! Promis, on se refait ça la prochaine fois que vous revenez en Europe! Il était bon le vin?

On arrive, Aline et moi juste au moment où GUERILLA POUBELLE finit son check. Bon, je m'attends pas à grand chose de nouveau par rapport au concert de vendredi, set list avec les tubes et les 3 nouveaux morceaux du nouveau 7". Ce soir on aura pas le droit à l'histoire du disquaire de son enfance. Pas assez de hipsters chez les kids bruxellois. Tant pis. Pendant le concert, Till embête les photographes. Ahah! Jamie louche sur les Bickys qui sont sur son tee-shirt (je pensais qu'il n'y avait que Cham pour porter de tels tees, j'espère pouvoir publier une photo sous peu). Et Paul maltraite à nouveau sa batterie, je sais pas comment il fait pour pas péter ses peaux ce type. Tout au long du set, il enlèvera ses vêtements un par un, faut dire qu'il fait 52°C ici, on aurait pas cru. Niveau public, ça change pas des masses, les kids de 2009 sont passés en fond de salle, les plus anciens (nous), côté merch, et devant les nouveaux kids, qui pogotent vraiment comme des cinglés, j'en ai vu deux trois qui retenaient leurs douleurs pour paraître boss. ça porte du sarouel avec du kiffié et tee AC/DC pour un même, top look assuré! Quelques feintes de setlist! Ahah! Un bon concert comme GxP sait nous les offrir, plein d'énergie, de "comiqueries", de pains mais avec le discourt en moins! Le Groezrock doit y être pour quelque chose. Moi, je regrette en rien de ne pas y être aller, je me régale depuis vendredi. Et demain, bah ça recommence. Ah ouais! Le DNA c'est trop cool comme salle et ça finit à 22h, je sens que je vais y retourner un de ces 4 moi...  **DeWarlaing**

Pour me consoler, j'ai écouté le 12" de BRUTAL CHÉRIE - Cours ou Crève (2013)



dimanche 28 avril 2013

BÂTON ROUGE - BIEN A TOI @ L'IMPOSTURE, LILLE, FR - 28/04/2013

18h30, j'arrive à l'Imposture et y a déjà foule, normal vous me direz; ce soir c'est encore Greg Smets qui organise, il s'arrête plus le bougre. Au programme, BIEN A TOI, jamais entendu parlé, y est noté avec des membres  de STYGMATE et GUERILLA POUBELLE sur le fly, tout de suite je pense à Paul Péchenart, il me confirmera ça vendredi (j'ai orga Guerilla y a deux jours). mais la chose que je savais pas, c'est que je verrai Esteban, son acolyte de toujours, j'aurai dû m'en douter, les autres, je les connais pas. Il y a aussi BÂTON ROUGE, groupe lyonnais, ça je connaissais de nom mais si je suis venu c'est qu'une bonne dizaine de potes m'ont dit : "nan, y'a BR à Lille, faut que t'ailles voir ça dude!", comme mes potes sont généralement de bons conseils, je m’exécute et me voilà donc ce soir prêt à découvrir ces deux formations.

C'est BIEN A TOI qui commence, ça fait du post (et merde!) harcore instrumental. Le côté post est bien présent, le côté hardcore un peu moins. Moi j'aurai plutôt mis math-rock, donc vous comprendrez que le groupe se contente pas d'enchainer 4 accords à la suite pendant tout un morceau. Ici, c'est destructuré, complexe à souhait. Tantôt planant avec des riffs réverbérisés, tantôt brutal. Ça touche pas mal aux pédales. C'est sacrément carré. Ça s'arrête quasi jamais, deux-trois fois pour s'accorder, quand ça s'accorde pas direct pendant les morceaux (y a deux grattes), voire même le bassiste qui ré-accorde en plein riff complexe la guitare d'un des gratteux, bah ouais on peut pas tout faire en même temps. Y en a une par contre, elle a le temps de passer une bonne partie du set les bras en l'air, juste devant mon pif. ça doit être la meuf du batteur à mon avis, si c'est pas le cas, elle doit avoir des vues sur toi dude! Je passe donc quelques chansons le regard fixé (en même temps pas trop le choix) sur son smartphone. Photos/Vidéos/Photos/Vidéos. Bon j'ai filmé aussi, y a la vidéo plus bas. A la batterie, cha buke, et à la basse, bah je l'entends pas des masses donc... et soudain après 10-12min de set, un type, ça doit être le chanteur, enfin plutôt le crieur du groupe, pas de paroles juste des cris, tu sais ce genre de cris bien malsin que t'as pas envie d'entendre tellement tu te dis que le mec doit morfler sec. Bah là il en pousse pendant 5 bonnes minutes (2 chansons en fait) puis disparait dans le public comme si de rien était. Lui, il a le job "minimum syndical" dans le groupe. Encore un groupe que j'écouterai pas chez moi mais que je retournerai voir tellement la surprise fut bonne. A demain Paul, à bientôt les autres.

4 types un peu plus âgés prennent place, ce sont les lyonnais de BÂTON ROUGE, le groupe que mes potes kiffent. Bon bah chu bien installé, pas de smartphone à l'horizon, je vais pouvoir découvrir dans de bonnes conditions. Un  Coca, c'est parti. dès les premières notes, je sais que je vais plus kiffer que BIEN A TOI, c'est pas instrumental, bien que certaines parties le soient, c'est chanté en français, tiens donc, ça rend bien même si ça m'étonne sur le début. En même temps ils ont un nom français. Ici pareil y a du niveau, ça bouge pas mal. Ça tape dans le post-punk noisy. Le public reste statique, comme sur le premier groupe, hochant simplement la tête, tout le monde n'est pas en rythme, c'est drôle un post-rockeur. Je passerai quelques moments à battre la mesure, je commence à post-aimer. Pareil, j'écouterai pas chez moi. 

20h45 : Une bien bonne post-soirée encore une fois dans ce bon vieux quartier de Moulins, mais maintenant changement de décors, direction le Vieux-Lille et ses bo-bo pour le concert des australiens de BAD VISION, tu sais le groupe que j'ai vu hier... à Moulins.

BAD VISION [AUS] - MIRROR MIRROR @ LE ROUGE, LILLE, FR - 28/04/2013

21h, j'arrive au Rouge, y a du monde devant, le premier groupe SHADOW MOTEL vient de finir. Je rentre, paye mon entrée (3€) puis direction le bar, une pression (3,50€ putain!, plus cher que 3 groupes!). Je choppe LA meilleure place parce que Le Rouge, niveau disposition de la scène, bah elle a la palme de la scène merdique à Lille. 

Je me retrouve donc accoudé face au groupe lillois MIRROR MIRROR. Et l'accoudoir, j'en aurai bien besoin... j'ai juste omis de vous dire que c'est un groupe "indépendant" t'as vu. En fait c'est juste chiant à mourir, c'est mou, les mecs ont l'air de se faire autant chier que moi, pourtant le public applaudit. Hypocrisie? A part les belles guitares et les beaux amplis vintage, rien ne me plait chez ce groupe. Je tiens péniblement les quatre premières chansons. C'en est trop, je souffre. Je sors. Il me faudra bien 3 cigarettes pour me faire oublier le quart d'heure que je viens de passer. Sorry les dudes, je reviendrai plus. Promis.

"BAD VISON! BAD VISION!" , ouais, c'est au tour des australiens, ce groupe, je l'ai découvert hier à l'Imposture, Ça m'avait foutu une sacrée claque, et en bon athée que je suis, je tends l'autre joue pour m'en prendre une autre. Les MIRROR MIRROR vont surement s'en prendre une sacrée (raclée) aussi. Comme hier, c'est génial, je trouve le set encore plus speed donc plus court, 30 minutes à tout casser, c'est con! J'en aurez bien repris une fournée. Surtout que ce soir, la scène a beau être mal disposée, y a plus de place qu'à l'Imposture et on a pu apprécier le jeu de jambe et ses embrassades de sol du chanteur moustachu méché. C'est toujours cool à voir. Ça casse une corde à la douze cordes, qu'à cela ne tienne, il en reste onze. J'espère que vous avez bien retenu la leçon les kids, histoire de pas vous planter à la prochaine interro. Un rappel et Ciao. Leur zik est bien plus convaincante sur scène que sur skeud, mais je me laisse tenter par leur 7" en guise de souvenir ! Come back Europe soon Kangaroos !  **DeWarlaing**

Mirror Mirror

Bien à Toi

samedi 27 avril 2013

BAD VISION [AUS] - KLINK CLOCK @ L'IMPOSTURE, LILLE, FR - 27/04/2013

En ce week-end de Groezrock, j'aurai pu voir BAD RELIGION, mais comme je n'y suis pas, je me rattrape avec BAD VISION, des australiens et un duo en provenance de Conflans! J'ai nommé KLINK CLOCK. 

Ce soir, pas de tee-shirt BURZUM, donc pas de polémique mais Aurélien et Jenny qui forment le duo KLINK CLOCK, la nana est plutôt jolie et le gratteux se cache derrière sa mèche. ça commence direct avec une chanson qui envoie pas mal, cool, j'étais venu sous les conseils de Béno & Nadia, j'ai bien fait. Le premier morceau annonce une suite que je risque de bien kiffer. et pendant 30 minutes, j'aurai le droit d'apprécier un rock avec deux voix, même si la nana sollicite plus souvent le micro. Lui chante, elle crie voire braille. Le tout rend super bien. Du bon rock garage sans effet sur la voix mais avec une bonne dizaine de pédales pour le gratteux.ça bouge pas mal et la nana tape sur sa batterie minimaliste (caisse claire, tom basse, cymbale) comme une cinglée, sans aucune retenue ni gène. Bref vous aurez compris que ça bouge bien comme j'aime. Je conseille.

Encore un groupe australien à l'Imposture, Malik doit avoir une succursale secrète cachée là-bas, c'est pas possible autrement! Et ce pays a une fâcheuse tendance à nous pondre des groupes de très grande qualité. Ce soir, ce sont les BAD VISION qui vont nous montrer comment les kangourous se défendent. si ma vue ne me fait pas défaut, le groupe est composé d'une nana à la Gretcsh, un barbu à la 12 cordes, un moustachu, bonnet fixé sur la tête à la batterie, et un moustachu mèche au chant. ça fait du Rock'n'Roll si on en croit ce qui est noté sur l'affiche qui est à  l'entrée. Je trouve que c'est un mix entre du Garage, du Punk et ça joue même 2-3 morceaux très orientés Hardcore 80's. ça varie entre morceaux posés et morceaux extra pêchus. Un bon mélange qui ravi le public et l'hystérique(e) qui est à téco de moi. Ils arriveront même jusqu'à me faire oublier la fatigue due à la veille le temps de leur set. A voir absolument!

Pour le moment, je pense que j'ai bien fait de pas aller au Groezrock car j'aurai vraiment eu du mal et que j'aurai pas découvert ces deux "petits" groupes bien sympatoches. J'achète rien ce soir, mais si vous voulez  vous procurer le 12" de KLINK CLOCK, oubliez pas de passer par une banque avant  car il faut raquer 20 sacs pour se le procurer. Ah wé, normal, y est pas écrit "punk" sur le fly!  **DeWarlaing**

Klink Clock





vendredi 26 avril 2013

BURNING LADY - LES SEXAPILS @ LE ZIC'ZINC, LIMOGES, FR - 26/04/2013

Comme bon nombre de weekends, il y avait concert ce 26 avril au Zic'Zinc à Limoges (87).
Pour notre plus grand bonheur les BURNING LADY étaient de la partie, LES SEXAPILS groupe ska punk limougeaud tenaient, eux, la première partie.

19h accueil des groupes au bar, content de retrouver les lillois rencontrés deux ans plus tôt au Moustival où déjà le courant était très bien passé. Leur réception tardive (panne de réveil d'Alex) se fait comme il se doit avec la tradition locale, le p'tit bouchon de l'amitié. On décharge vite fait, coups de bol on trouve une place juste derrière le bar pour laisser le van. On installe et après quelques bières et autres capsules de rhum on mange. Plus ou moins vite pour certain, les locaux faisant une balance, faute de temps les nordistes feront un check.

21h ouverture ça rentre petit a petit le public a répondu présent, une cinquantaine de personnes viennent remplir le bar et vider les futs.

22h c'est tipar, premières notes de gratte, premiers vrombissements de la basse et premiers coups de cymbales. Les locaux, parés de leur plus belle cravate, sont chaud, le publique aussi, ça donne le ton de la soirée. Après 50 minutes de riffs ska punk passés dans la bonne humeur, LES SEXAPILS finissent leur set pour laisser la place aux BURNING LADY qui, sont restés dans le bar pour voir le premier groupe (chose pas toujours courante).

23h 23h15 (je sais plus il fait chaud et soif) ça y est le quatuor attaque. Et la, encore une grosse claque. Ça tabasse a fond. Ils nous délivrent une fois de plus leur punk-rock efficace et accrocheur. Avec un son explosif et une voix merveilleusement belle, il n'en faut pas plus pour les gens reviennent devant la scène. Ça brasse pas beaucoup (le limougeaud est un peu raide de la guibole) mais peu importe le publique est bien la avec la banane, attentif et intéressé par le set endiablé des Burning. Pendant près d'une heure ils nous feront partager des morceaux sortant de leur tout nouvel album et d'autre moins récents. Malheureusement minuit arrive bien trop vite et du coup la fin du concert aussi. Une heure qui passe en 5min c'est la loose, mais peu un importe. Pour la deuxième fois les Burning m'ont fait prendre mon pied et je pense a pas mal de monde egalement.

Il est maintenant l'heure de ranger le matos, la soirée n’étant pas finie pour autant. Un p'tit bouchon pour se redonner du courage et hop tout est replié, rechargé et prêt a faire feu. On se rejoint ensuite au sleeping pour finir la soirée comme il se doit bien sur. 6h dernier p'tit bouchon (celui de trop il ressort aussi vite qu'il est rentré) et au dodo y en a qui doivent prendre la route et jouer le lendemain.

Après quelques heures de repos bien mérité tout le monde se lève. On fait un bon repas et voila c'est l'heure pour les lillois de repartir. On ne peut que souhaiter longue vie a ce groupe extraordinaire et plein de bonheur a des gens aussi simple que ça, en espérant les revoir très bientôt.  **Champy**

GUERILLA POUBELLE - THE DOPAMINES [USA] - MIKEY ERG [USA] - MASKED INTRUDER [USA] - MIRACLES [QC] - BRUTAL CHERIE [QC] - CONFUSION - FLOW @ LE SHAKA LAKA, HAZEBROUCK, FR - 26/04/2013


Je suis pas allé à tant de concerts que ça, cette année. Enfin, si quand même, mais moins que l’année précédente. Et que celle d’avant. La faute à plus de boulot, moins de temps et des finances moins larges. Du coup en ce moment, faut un minimum rentabiliser les virées musicales. Pas de Groezrock, donc, trop gourmand de ces précieuses ressources qui me font défaut. Juste un cran en dessous, juste un soir avant, qu’est-ce qu’on a ? Un show organisé par Tcheck l’Assos et Bloster Your Friends au Shaka Laka. 8 groupes, des québécois, des amerloques, des parisiens et des locaux. Plutôt rentable, hein ?

J’arrive en train sur Hazebrouck un peu avant 19h, le temps de dire bonjour aux copains et de commander une première pinte. A l’occasion du concert de ce soir, sold out depuis longtemps, un petit espace acoustique a été aménagé près de l’entrée, en plus de l’habituelle « scène » du fond. Et comme d’habitude, on repère très vite les kids venus exclusivement pour GUERILLA POUBELLE.

Les distros s’installent tranquillou, une trentaine de personnes sont dors et déjà rentrées : CONFUSION commence à jouer. Pas forcément simple pour la bande à Mika de jouer aussi tôt en étant en plus le seul groupe de hardcore de la soirée, mais ils s’en tirent comme des chefs. Le son est pas dégueu, y a pas un coup de double pédale qui dépasse, une petite reprise de PUNCH se glisse entre deux compos. La plupart des gens présents sont venus se faire marteler les cages à miel ; y a pas une ambiance de ouf, forcément, mais c’est une bonne introduction, un prélude certes un peu bourru à l’avalanche de mélodies qui nous attendent pour la suite.

A peine les derniers larsens des coreux apaisés qu’à l’autre bout du bar retentissent les accords acoustiques et la voix éraillée de FLOW. Et c’est là que je me rends pleinement compte du nombre réduit de shows auxquels j’ai assisté cette année : ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu jouer. Faut l’faire quand t’habites dans le Nord, quand même. Anyway, je le répète depuis maintenant 4 ans, il a tellement l’air fou de joie (l’alcool sans doute aidant) d’être sur scène qu’on ne peut lutter contre la bonne humeur. Le sourire jusqu’aux oreilles, je le regarde dérouler ses compos folk punk, reprises de bon c(h)oeur par le public ; 2012, Shaka Laka, Bébé Pinard, Monkey, On Peut Parler, et cætera. Il en profite pour rappeler que ce soir, c’est pile poil les 5 ans de Tcheck L’Assos. On finit comme d’hab’ sur Linoleum de NOFX.

On renchaîne de suite avec les québécois de BRUTAL CHERIE, embarqués sur la tournée de GUERILLA POUBELLE. Je n’attendais pas grand-chose du trio, à vrai dire, mais au final je vais rester pour tout le set, mon intérêt piqué au vif. Du punk rock mélo chanté en français avec plein de mélodies et de jolis soli, ça passe très très bien. Une corde se brise en plein milieu d’une chanson, Till Lemoine accoure pour prêter sa guitare. Petit blanc, le temps de faire l’échange et de tout réaccorder. « Z’êtes ben timides. Chez nouz’aut’ ent’ les morceaux ben on tape dan’é mains ensemble, lô, pis on crie ». Quel délicieux accent.

C’est au son de l’harmonica que je reviens encore une fois vers l’acoustic stage. C’est en effet au tour de MIRACLES, un duo composé de Fred et Hugo des feu-SAINTE CATHERINE. Un peu dans la veine d’un autre de leur projet, YESTERDAY'S RING, ça sonne très folk avec plein d’influences country. Je regarde deux morceaux puis une reprise des Sainte Cath’ « We used to be in love », puis je prends la difficile décision de sacrifier ce set pour aller remplir cet estomac qui commence à se manifester de plus en plus, bière ou pas. Direction la baraque à frite.

Une fois revenu je viens me caler sur un bon spot pour le set des très attendus MASKED INTRUDER. Écoute mon conseil, jeune punk rocker : si tu veux être in en 2013, il FAUT écouter MASKED INTRUDER. Même le blog Jaded Punk, dont la devise est « Your band sucks » les encense. Petit rappel : signés sur Fat Wreck, 4 cambrioleurs romantiques arborant chacun une cagoule colorée assortie à ses Converse et à son instrument. But who are the MASKED INTRUDER ?? Nul ne le sait. *kof* CHIXDIGGIT *kof* [ndlr : moi, je sais euh!]

Le public est maintenant très compact. On entend de l’anglais et du flamand ça et là. Puis, sur un fond sonore de sirène de police, les voilà qui débarquent et qui empoignent leurs guitares. Et c’est parti. “STICK’EM UP STICK’EM UP STICK’EM UP ! I GOT A KNIFE MOTHERFUCKER STICK’EM UP !”. Wow, tout le monde est à fond dès le début : l’Europe est manifestement une terre conquise pour la nouvelle sensation pop-punk du moment ! On connaît déjà par cœur ces chansons d’amour aux paroles si cheesy. Et ça joue sacrément bien, en plus. Avec un seul album au compteur, pas vraiment de surprises dans la set list, si ce n’est une reprise de GREEN DAY « She ». Maura des MIXTAPES n’est pas là ce soir, mais on quand même droit à du chant féminin sur ma chanson préféré du groupe, « Heart Shaped Guitar ». Pas besoin d’en dire bien plus : non seulement ces mecs ont ficelé un super concept et pondu un super album, mais en plus c’est mortel en live. Vraiment super cool.

C’est maintenant au tour du fameux MIKEY ERG. On a beaucoup blagué en France il y a maintenant quelques temps, à l’époque où Fikce, le batteur de JUSTIN(E), jouait dans quelque chose comme 5 groupes actifs au même moment. Et ben c’était un petit joueur comparé à Mikey. On a tout bonnement perdu le compte. Pour le lulz, jetez un coup d’œil à ce Tumblr : http://mikeyergiseverywhere.tumblr.com/ . Il est ce soir présent en solo (oui parce que ahah il a encore le temps de faire de la musique à lui) ; et bien qu’il soit installé dans l’espace acoustique, rien à battre, il te sort sa SG branchée dans son gros Blackstar.

Mikey est une caricature de nerd. Tout petit, tout sec, un très grand front dû à sa calvitie naissance et d’énoooooormes lunettes de vues qu’il remonte en permanence pendant qu’il joue à l’aide de son micro. Sauf que bon, un coup d’œil sur ses bras et tu remarques de suite ses tatouages Black Flag ou No Idea Records. Et que dès qu’il se met à chanter, il t’embarque assez loin pour ne pas t’arrêter à ça. Posé sur le canapé de l’espace acoustique (eh ben ouais), je le regarde jouer ses chansons folk/pop punk que je ne connais pas mais dont je ne peux pas décrocher. Je n’entends pas forcément toutes les paroles mais je comprends de quoi il me parle. Ce genre de sensation est assez rare en concert, et ça m’arrive plutôt pour de la musique instrumentale, en général. Je jette un coup d’œil autour de moi et je vois Till qui verse une larme « Non mais j’y peux rien le mec quand il chante il raconte ma vie ! ». Un beau moment pour tout le monde.

Juste le temps de porter l’ampli jusqu’au fond de la salle et le show de THE DOPAMINES (avec Mikey Erg à la guitare, forcément), tout droit débarqués de Cincinnati, commence. De la pop-punk américaine à fond les ballons dans un style à rapprocher de TEENAGE BOTTLEROCKET et consort. Encore une fois, tout le monde est à fond, ça fait des gros woho et ça bouge bien sur scène comme dans le public. Mais franchement, à part le tube « Public Domain »… ben j’accroche pas. Je commence à m’ennuyer et à bailler, et le set me semble interminable. Pourtant sur le papier le groupe a tout pour me plaire, alors je me force, je me dis que c’est un super groupe amerloque que je ne reverrais pas avant un long moment… mais rien à faire, je me fais chier. Une sacrée déception.

Pas d’interlude acoustique avant la tête d’affiche, GUERILLA POUBELLE (ou GxP, toujours si tu veux être in en 2013). Nouveau batteur, nouveau bassiste, me voilà donc devant la version 3.0 du groupe parisien. Sieur Lemoine : « C’est marrant, parce que je me dis que la plupart des gens présents ce soir vont au concerts de GUERILLA POUBELLE depuis plus longtemps que la plupart des mecs de GUERILLA POUBELLE ». Yes, sir. Quelque chose va me perturber pendant tout le show : Jamie, le nouveau bassiste, ressemble de manière affolante à Noi, un caster français de League of Legends, pour ceux qui connaissent. Même regard, même sourire. Bref.

Bon, après le concert en lui-même : encore une fois, le punk rock, je suis réellement tombé dedans avec « Il faut repeindre le monde… en noir », donc je manque toujours d’objectivité avec eux. Factuellement, on sent que la formation est encore en période de rodage, c’est pas encore aussi flamboyant que ça a pu l’être avec le line up précédent. Ça va jouer des morceaux d’à peu près tous les disques ; le dernier 45T y passera ainsi au complet, et les membres du band vont régulièrement se lancer des défis en faisant fi de la setlist « Tu veux pas qu’on joue Vivement la Guerre ? – Chiche ? – Aller ! ». On aura même droit, à mon immense plaisir, à « Seuls », l’inédit à peine sortit de répète interprété en acoustique dans le dernier Joining The Circus. On finit par Demain Il Pleut, parce qu’il faut bien la jouer à un moment. Et comme d’habitude, ils vont la saboter dans les règles : instruments échangés, pauses à rallonge, etc. Mais cette fois plus que d’habitude, et pourtant j’en ai vu des sabotages de la sorte! Ils iront jusqu’à jouer un bout de Come As You Are de Nirvana, juste à la fin du deuxième couplet. C’est le bordel et on se marre bien.

Que le Nord paraît plus doux, au fond du Shaka Laka.  **Marc Tranchant**

y'a un autre très bon report ici, en anglais celui-ci
y'a une interview de Mikey Erg dans laquelle il parle de son concert à Hazebrouck
extrait :
"Est ce que tu aimes la France ? ( le public, les salles...) Tes concerts étaient comment à Hazebrouck ?
J'adore la france. A chaque fois que j'y suis allé c'était génial.
 Le concert à Hazebrouck était fou, un des concerts où j'ai eu le plus chaud depuis le début de ma carrière. C'était assez incroyable de jouer solo en face du bar entier et de devoir courir jusque l'autre scène pour jouer un concert rempli et complètement fou avec les Dopamines"

jeudi 25 avril 2013

P.O.BOX - ICONS DOWN! @ LA RUMEUR, LILLE, FR, 25/04/2013

Ce soir y a P.O.BOX qui joue à Lille, donc pour la peine je remonte plus tôt de Tours ! A peine le temps de poser mes affaires chez moi que je décolle direction la Rumeur, il fait bon à Lille ça fait plaiz', par contre c'est normal que ça sente les égouts partout ? J'arrive pour 21h30 et Juliette me dit que c'est déjà ICONS DOWN! qui joue, les deux mecs en acoustique qui jouaient avant ont déjà fini !

Donc j'descends dans la cave direct même si je sais que c'est pas trop mon truc,, Han, il fait déjà bien chaud, y a un peu de monde c'est cool, parfait j'arrive pour la reprise de NO TRIGGER! Les mecs essayent de détendre l’atmosphère mais le public ne réagit pas tellement, dommage.. Ils jouent encore deux autres morceaux mais j'arrive toujours pas à accrocher, tant pis on remonte boire une binch pendant que les P.O s'installent, on papote avec les copains et on vient nous prévenir que c'est déjà commencé depuis 10 minutes cool, j'descends rapidos et j'me fous devant.

Oui bon P.O.BOX c'est vu et revu mais ça fait toujours du bien un peu de BOB MARLEY sous speed, la plupart des morceaux sont des tubes, on connaît bien les refrains ! Ça chante un peu mais ça reste calme dans le pit ! A peine une chanson de fini qu'ils enchaînent cash, ils rigolent pas ce soir les P.O. Ils sont en forme, ils se motivent même si le public n'est pas très réactif ! Oh un nouveau morceau, ba il est super cool, c'est pas du reggae, ça bouge bien, ça fait du bien un nouveau morceau comme ça, j'avais peur qu'ils partent dans la reggae haha ! Quelques chansons plus tard on a droit à un morceau que j'connaissais pas, pour le coup c'était plus ska mais c'était une super song quand même, je sais pas si c'est une reprise ou un nouveau morceau mais c'était mega cool. Yul faisait plein de chœurs avant mais on dirait qu'ils ont changés de tactique, puis ça a troqué Medhi contre un nouveau bassiste et il joue au médiator c'est cool, ça donne plus de patate comme ça ! Les mecs s'amusent bien, allez il reste 10 minutes, y a le temps de deux songs encore ! & ça finira avec And The World Collapses, j'trouve qu'elle a trop d'émotions cette chanson, elle me fouterait les larmes aux yeux tsé ! Ça se finit tranquillement, on remonte, rien de nouveau dans le merch tant pis ce sera pour une prochaine fois, ça parle Vans deux minutes avec Seb' et on rentre se coucher pour être en forme pour la fiesta de demain !

** Cyril Ct**

mercredi 24 avril 2013

DEMON VENDETTA @ L'IMPOSTURE, LILLE, FR - 24/04/2013

On arrive sous les applaudissements. Bon, c'est pas pour nous hein, juste que DEMON VENDETTA a déjà commencé son concert. C'est un groupe de surf music avec des samples de films d'horreur. On peut pas arriver et se demander quel groupe est en train de jouer. Enorme backdrop mural derrière le batteur, deux backdrops "ampli", des vestes patchées à l'effigie du groupe, nominatives SVP! des têtes de mort disposées un peu partout sur scène. Pour un groupe qui débute, c'est pas fréquent. Ils sont plutôt accès Communication les messieurs. En même temps, ils ont un logo qui défonce tout, alors autant le montrer.

On m'avait dit : "tu vas voir, ça se présente tout le temps" , ici, il aura fallu quelques morceaux avant d'entendre la voix des franc-comtois. "tu verras, il ont leur nom écrit partout", ça on peut pas dire le contraire. "tu verras, ils se prennent pas pour de la Merde", j'ai pas vraiment ressenti ça ce soir, j'ai trouvé que le groupe assurait pas mal sans pour autant show-off-er. Pas de pain, très pro. La basse était peut-être un chouilla trop forte (en même temps, j'étais côté basse). On sent que les gars n'en sont pas à leur premier groupe. Ah, j'ai oublié de vous présenter les dudes : dedans y a Nasty Samy (ex-PLEIN DE GROUPES) à la horror-guitouze, l'ancien bassiste de NEDGEVA et le batteur de JACK & THE BEARDED FISHERMEN. Si les groupes te parlent, bah voilà, tu vois un peu le niveau.

Bon je sais qu'un groupe tourne pour faire connaitre sa musique, vendre des skeuds, tee-shirts... mais de là à présenter les objets sur scène, je trouve que c'est un peu trop (surtout que le merch est bien fourni et on peut pas passer à côté. Après cette interlude Télé-Achat, ça repart pour la fin du set avec un petit jeu, celui qui arrive à retrouver 5 films desquels sont tirés les samples,en anglais dans le texte (au début de chaque morceau) gagne un 12" (voilà vous êtes au courant... à vos recherches.). Une réponse déjà, y en a un c'est BAD TASTE (pas le groupe lillois hein!, le film). Puis il a un auto-rappel de trois chansons, la première commencera par un sample de "remerciements et de présentation du groupe" (je crois que c'est la voix d'Erin, la madame Nasty. Cette voix, je l'ai déjà entendu dans JOINING THE CIRCUS, tu sais l'émission de radio qui déchire sa mère!) et ça finit sur le générique de la Paramount.

J'avais déjà assisté à un concert de surf y a peu avec THE IRRADIATES. Bah mon point de vue sur ce style ne change pas. C'est toujours la même chose, mais ce soir, j'ai moins eu l'impression de me faire chier. Chu juste sorti fumer un clope au milieu du set. En progression **DeWarlaing**

deux petites photos d'Isa Debrawer

dimanche 21 avril 2013

CHUCK MORRIS @ AUX HARICOTS, WAZEMMES, LILLE, FR - 21/04/2013

Pour terminer le week-end, rien de tel qu'un petit concert dans un troquet de Wazemmes. En ce dimanche ensoleillé, y caille quand même pas mal! On profite tout de même de la terrasse. Pas de Westmalle au programme mais CHAROGNE ET LA ROUQUINE, je sais pas si le nom a été validé, donc on va appelé ça CHUCK MORRIS. C'est donc Carl (ex-KICK DRIVING) à la guitare et aux chant et Axelle, accordéon, cheveux rouges et backing vocals. 

Ça commence par une chanson toute calme, toute douce. Ah! Ça change du Rockabilly que Carl à l'habitude de nous envoyer. Mais c'est plaisant. J'espère quand même que ça va bouger un peu plus après. Mon impatience sera vite récompensée par une chanson bien plus "rock'n'roll", cool. Le duo touche un peu à tout les styles : folk, blues, country, chanson, y a même des rythmiques ska. L'accordéon fait très chanson française mais le chant en anglais et ala cowboy, ça fait un mélange vraiment surprenant mais très plaisant. Mélange LEAD BILLY avec YANN TIERSEN et t'as à peu près CHUCK MORRIS v4.0. Axelle ne regarde pas du tout le public, intimidée? A coups surs! Treize morceaux qui défileront assez vite, je reconnaitrai une reprise de KICK DRIVING Bloody Monsters et une de LEAD BILLY Where did you sleep last Night? (ouais ouais la chanson que DAVID BOWIE et NIRVANA ont repris). Je peux pas vous dire si le reste des morceaux sont reprises ou compos car mes connaissances du style me font défaut. Tout ce que je sais, c'est que j'ai passé un bon moment et que je retournerai les voir, c'est sûr! (sorry pour la qualité merdique de la photo)

**DeWarlaing**

samedi 20 avril 2013

SAVAGE RIPOSTE - ASPHALT! @ LE BAR DES CAPUCINS, LYON, FR - 20/04/2013

    Samedi 20 avril, où chaque bouton d'or est fleurit, le bar des capucins accueille les goudronnés ASPHALT! et les sauvages de SAVAGE RIPOSTE.

    Le premier groupe, ASPHALT! a une fille qui chante et ce n'est pas Sophie BURNING LADY. Ce n'est pas pour moi. Et puis ça sonne gentillet. Next.

    Pour SAVAGE RIPOSTE c'est tout autre chose. Ça balance la sauce et ça sonne tout de suite plus urgent. Leur son et leur manière de sortir leur musique fait très old school pour le coup. Rythmiques basiques, voix simples. C'est efficace. La deuxième chanson démarre et ils ont alpagué tout le monde. C'est lourd. C'est brut. Pierre (le chanteur) a un vrai charisme et derrière les chœurs sont bien punchy. La batterie tape extrêmement sec (le mec est menuisier dans la vie civile -d'où le pourquoi du comment il m'a littéralement broyé la main quand il me l'a serrée écrasée). C'est très badass. En même temps propre et crade. Les refrains sont efficaces et les « ho » sont très faciles à scander. Ça joue ; oui, oui, ça joue. Les mecs savent ce qu'ils font. Ils maîtrisent ce qu'ils envoient. Les chansons « Burn all your money time», « Rock'n'roll poison »  ou même « All I want » sont hurlées par le public. C'est joué dans l'urgence, proprement, mais à la zob. Haletant. Au passage, le batteur m'impressionne pas mal ; jouer aussi classieusement, c'est assez rare pour être souligné. Dans le public, ça pogote gentiment comme des gens bourrés. Allez savoir, ils le sont peut être ! Et certains ont au moins le double de mon âge. Les lyrics balancées à deux voix simultanées rend le truc encore plus violent et ça rend vachement bien. Aussi, le pogo s'intensifie. Allez, ça se gourre « putain c'est moi qui commence c'est vrai ». Ça se marre. Bonne ambiance. Et boom ! Le chanteur a disparu ! Ah non, il est juste allé jouer une chanson dans le public.. je sais pas comment il bouge parce que niveau densité c'est chaud ce soir ! Il lui faut au moins deux minutes pour revenir devant le micro. Climax. Fin. Rappel. Et c'est encore plus la guerre. Trois dernières chansons pendant lesquelles on se prend des gens sur la tête à la mode syrienne et sans que le climax ne baisse de niveau. Maitrisé. Puissant.

    Encore une bonne soirée organisée par Seb Production ! **Erick**
BLACK SHEEP [BE] - MON AUTRE GROUPE - CORBILLARD [BE] - OMBLE CHEVALIER [BE] @ EL BAR, MOUSCRON, BE - 20/04/2013

Ce soir, on va à Moeskroen pour fêter le dixième anniversaire des BLACK SHEEP, chu déjà bien entamé, bah wé, ça se fête comme il se doit. On arrive peinard à l'heure, on a même le temps de grailler. Westmalle.

Le groupe qui ouvrira cette deuxième soirée anniversaire est OMBLE CHEVALIER, des têtes connues dedans, ça fait du post-rock/mathrock sans parole. C'est bien cool mais le groupe à pas l'air super rodé sur toutes les chansons, mais on s'en fout car ça fait bouger tout le monde et que ce soir on est pas là pour chipoter sur quelques pains. Franchement efficace en groupe d'ouverture, je resterai même jusqu'au bout. J'ai bien fait car je me demandais aussi pourquoi il y avait deux micros pour un groupe instrumental. Voilà, à la dernière chanson on sait pourquoi ils sont là. Une chanson "private-joke"? En tout cas ça parle de Pirato Chip [sheep?], une marque de chips que les dudes mangeaient alors qu'ils étaient encore que des kids ! Bah la soirée commence bien.

Vient le tour de CORBILLARD, j'ai pas vu grand chose du concert car c'était full blindé devant, pas trop de possibilités de se poser tranquillement. Bon bah je vais rechercher une Westmalle. Donc j'écoute du bar en discutant un peu avec les copains! On peut voir que devant c'est le feu! Les gars d'Ath savent faire monter la chaleur. Une reprise de THE CLASH, la chanson anniversaire, beaucoup de dédicaces. Beaucoup des gouttes qui perlent. D'après ce que je peux constater, le public est ravi. Je commence à être vraiment rond comme une queue de pelle. Westmalle.

Les parisiens de MON AUTRE GROUPE et leur hardcore minimaliste ont fait le déplacement pour être de la partie. Je me cale à côté du poteau, peinard. Bon je vois pas trop la miss au chant, mais ça va comme ça bouge vraiment beaucoup beaucoup beaucoup, bah j'arrive à voir tout le monde quand même. Quelle idée d'aller chanter dans le public aussi! Un set efficace avec des morceaux de toutes les époques du groupe il me semble. Une reprise de BLACK SHEEP, Sabotage avec Vankou au chant. Ça passe super vite quand même un concert de MAG, t'as pas intérêt à râter l'début. Westmalle.

Puis c'est au tour des héros de la soirée, Loul, Jerem, Vayes et Vankou viennent nous proposer un set avec tous leurs tubes, et même ceux du début. Bien content d'avoir ré-entendu Une Place sur le Buffet. D'avoir revu mon pote Noar joué de la guitouze. Dans le public, ça chante toutes les paroles, ça renverse des bières, c'est le darras total. Le groupe est en forme et ils ont le dessus sur le degré d'alcool présent dans leur sang. En même temps chu archi Westmalisé, donc pour moi, tout me semble parfait. Y aura aussi des chansons avec des membres de MAG, CORBILLARD et NINA'SCHOOL (qui ont joué la veille eux). Ça finira par des "Je n'oublierai jamais la folie!" pendant un bon 5 minutes. Une bien belle soirée anniversaire, Les BLACK SHEEP se sont fait plaisir et nous ont fait plaisir par la même. Bravo les champions!

 (photo chopée sur le facebook de Loul)

**DeWarlaing**

Maxence à pris plein de photos ici


vendredi 19 avril 2013

BURNING LADY - ULTIMA RIPRESA [ITA] @ LA GUEULE NOIRE, SAINT-ÉTIENNE, FR - 19/04/2013

    Vendredi 19 avril. Sainte Zita, le froid ne durera pas. Il est 19h17 et mon téléphone sonne. De l'autre côté c'est Simon. « Oi gros ! Ça te dit de se taper une mission à Sainté pour voir BURNING LADY ? ». Vingt minutes plus tard on est dans la voiture avec la musique à fond direction Saint-Etienne.

    Au programme, bien sûr les somptueux BURNING LADY mais aussi les italiens de ULTIMA RIPRESA, PHASED et LE CLUB DES GENS SPECIAUX. Je ne connais rien mis à part les burning mais ça promet d'être cool. En plus, La Gueule Noire est une salle auto-gérée dont je n'ai entendu que du bien.

    Drapeau basque en fond, pantalons bariolés de drapeaux rouges et noirs, le message des italiens est clair. Ils débutent par des chansons pour soutenir les partisans et autres prisonniers politiques. Minimaliste. La plupart du temps c'est à deux voix et en italien que ça chante. Devrais-je dire que ça scande même. Quelques ados attardés se risquent à pogoter un peu. Ils arrêtent vite. Ça sonne très crusty, c'est pas compliqué pour deux sous ; c'est brut. Message right in the buffet. Y a déjà pas mal de monde -ok c'est 22h passées quand même- et l'ambiance est plutôt pépère, c'est cool. Bon, j'ai fait italien LV2 y a environ un million d'années alors je pige presque que dalle à ce qu'ils me racontent, mais j'aime bien leur façon de me le faire. Et de ce dont ils parlent entre les morceaux en franco-italiano-kazakh je ne peux être qu'en accord avec le message. Tolérance. Pas de compromis face aux fascismes. Combat pour la diversité. Vivre ensemble. Et tous les topics périphériques aux idéologies libertaires et anarchistes. Ça me parle. Le seul bémol du set est le moment où ils font monter une meuf sur la scène qu'on entend pas. Mais comme dirait l'autre, c'est un détail dans l'histoire. Rigolo. Violent.

    Le deuxième groupe est un groupe de stoner comme il en sort dix par semaine en ce moment. C'est pas spécialement mon truc. Next.

    Arrivent les BURNING LADY. Là, ça va être autre chose ! Que ce soit clair, on a fait le déplacement pour les voir. Parce que j'avais pris une énorme claque la dernière fois au Warm'audio et que j'aime bien me faire frapper. Comme d'hab, ça envoie direct. Sophie (la chanteuse) est parfaite, les chœurs sont parfaits, Sophie est parfaite. Derrière, les mecs envoient le bois pour servir la voix erotico-couillue de Sophie. Et cette fille A des couilles, c'est sûr. Ça joue à cent à l'heure et leur fougue est communicative puisqu'il ne faut pas attendre longtemps pour que les gens bougent leur cul dans la fosse. Et puis, Sophie sait nous y inciter. Les refrains catchy, les punchline punchy et les mélodies dansantes entraînent toute la salle et ça devient un joyeux bordel de bières renversées. Ils joueront «Bonnies' lament » pour Simon, qui part toujours pisser pendant qu'ils la jouent alors que c'est une de ses préférées. Et une chanson contre l'homophobie pour poursuivre, ces temps-ci ça fait pas de mal de rappeler certaines choses. Ça continue à toute balle. La voix testostéronée de Sophie se marie DÉFINITIVEMENT parfaitement avec le son qui est éjecté derrière elle. Ça tape sec sur les instruments et ça joue vraiment à 20 000 à l'heure ! Je suis quasiment essoufflé en écrivant en essayant de les suivre et ma bière se réchauffe terriblement. C'est carré, en place, putain ça joue quoi ! Je ne suis pas déçu. C'est plus du tout une claque que je me prends là. C'est une raclée de bifles. Et un petit morceau sur un squat à Bilbao -les espagnols de la salle apprécient, et un petit morceau engagé le doigt majeur levé à la BURNING LADY.. et ça transpire. Ils ont compris qu'on était pas venu voir un stand-up, ça enchaîne sans meubler. Ça joue rudement bien et rudement tout court aussi. Le charisme de Sophie qui s’époumone défonce tout. C'est clairement encore meilleur que la dernière fois. Ça sulfate quoi. BURNING LADY, c'est efficace. Ça finit en apothéose en chœurs et en ho-woh. Un rappel néo-calédonien exotique avec des chœurs toujours efficaces. Merci. C'était une tuerie.

    On ne regardera pas les prochains groupes, on a de la route et il est déjà une heure du mat' passée...

    Une bonne soirée organisée par Mays Party and friends ! **Erick**
JET8 [CZ] - ICONS DOWN! - FLOW @ LE MONK'S CAFE, LILLE, FR - 19/04/2013


Les aléas de la vie font que tu peux pas toujours faire ce que tu veux. Ce soir, j'aurai du être à Saint-Etienne avec les copains de BURNING LADY. Mais finalement, c'est un tout autre programme qui s'offre à moi. Pour pas changer, une soirée concert remplie de potes, en fait y a quasi que ça. Sur scène y'a FLOW, ICONS DOWN! et JET8, des tchèques. Mais comment puis-je être pote avec des tchèques? J'en reviens à BURNING LADY grâce auxquels j'ai pu rencontrer ces gens en tournée et que ce soir, malgré les kilomètres qui nous séparent, on aurait dit qu'on s'était quitté la veille. Je sens que cette soirée va être une de celles dont tu n'as pas envie de voir le bout du nez.

Allez, on commence avec FLOW, bon vous devez déjà le connaitre si vous suivez ce blog un temps soit peu. C'est un mec tout seul avec sa guitare et son courage, car il en faut du courage pour s'afficher solo devant du monde, qui plus est, composé en grande partie de potes. Même si on croit que c'est plus simple de jouer devant les potes, sachez que c'est une rude épreuve et qu'elle est pas si facile à réaliser. Il est donc là, avec sa nouvelle guitare. Je l'avais remarqué au concert d'ELMER FOOD BEAT mais je croyais qu'il l'avait eu à prêter. Une jolie Jasmine (ou Takamine, chépu trop), qui à un son d'enfer. Et le set en gagne en qualité, bon y a pas trop de surprise niveau setlist mais on peut pas lui reprocher de pas la jouer à la perfection, ce soir pas un pet de travers. Si ce n'est une guitare pas toujours super accordée. C'est con.

Suit le nouveau très bon groupe lillois, ICONS DOWN!, alors là y a du niveau aussi, des gros riffs bien speed, bien punk-hardcore mais un peu trop mélo à mon goût. Mais les fans de FAST MOTION s'y retrouveront à coups sûrs. Le fait est que c'est le même compositeur, Greg, le guitariste-chanteur. Bon, c'est encore plus mélo que Fast Mo avec des chœurs plus présents. Ici, pareil, pas grand chose à reprocher. C'est carré, ça se fout pas de ta gueule. Peut-être peut on reprocher la staticité du groupe qui peut pas être concentré et hyper-actif à la fois. J'espère que ça arrivera vite car j'aime ça quand ça saute que ça bouge dans tous les sens. Bon, Bruno, l'autre gratteux est quand même venu titiller le public en fin de set. Ah, et on entendait pas assez la voix mais ça c'est à cause du bucheron qu'il y a derrière les fûts, il saque pas mal. Une bonne leçon de punk-hxc mélo en tout cas. 

JET8, ces tchèques que j'apprécie à fond pour leur humanité franchement au top. On devrait en prendre de la graine les gars. Sur scène, ça sourit, ça jump, ça bouge pas mal, surtout le chant, ça gueule dans le micro tout en distillant un punk-rock cuivré teinté de ska. Sur le sticker, il est noté ska-punk CZ, sur le backdrop : brass punk cocktail, j'opte pour la deuxième étiquette, plus appropriée quand ont voit l'énergie qui se dégage de la scène du Monk's. A la guitare, y a du niveau, la basse est bien en place. Par contre, le batteur est un peu à côté de la plaque ce soir. Tant pis. Au chant, le frontman connait son taf et le réalise parfaitement. Sa bonne humeur fait chaud au cœur. Et on garde le meilleur pour la fin, la section cuivres est tout bonnement une des meilleures que j'ai vu ces derniers temps, et je suis pas le seul... hein FLOW? La première fois qu'ils étaient passés à Lille, leur concert était un peu passé inaperçu, ce soir, il a comblé la grosse trentaine de personnes encore présentes en fin de soirée. Y a même eu un circle-pit! C'est dire que le public adhère un max. Vraiment hâte de les revoir lors de leur troisième passage lillois, et soyez là! C'est pas pouet pouet pour un sou. Pour les fans de BIG D & THE KIDS TABLE (à la bonne époque...), THE FILAMENTS ou encore P.O.BOX

Je prolonge un peu la soirée car on est bien ce soir là, avec tous les potos. Demain, je taffe mais je m'en branle. Allez debout dans 4heures. Merci TourBookAsso pour cette soirée! Je m'en souviendrai.

**DeWarlaing**

mardi 16 avril 2013

THE JET-SONS [POL] - THE HOODOO TONES @ LE MONK'S CAFÉ, LILLE, FR - 16/04/2013

Ce soir, j'ai troqué ma casquette et mes adidas, contre un peu de Gomina et une paire de Santiags. Ce soir, rien à voir avec le punk, c'est plutôt ambiance 50's-60's mes amis. Je vous cache pas que j'y connais pas grand chose en la matière. A part KICK DRIVING, CHUCK MORRIS et les disques de papa, j'y connais keutsh. Je sens déjà les aficionados dirent : "C'est n'imp c'qu'il raconte" mais je vais quand même tacher de vous retranscrire la soirée tel que je l'ai ressenti. Au programme, deux groupes, un polonais et un local, dans les locaux j'en reconnais un, l'ancien contre-bassiste de KICK DRIVING. Les autres sont lookés pareil, Gomina, chemises noires, pantalon beige (pareil que THE IRRADIATES t'as vu?) et guitares look rétro.

C'est donc THE HOODOO TONES qui commence les festivités, j’emploie le mot festif pas pour le côté "pouet-pouet" hein, mais juste que le Rockabilly, ah non, le Wild Rock'n'Roll pardon, bah ça fait bouger le popotin, et ici, bah t'y échappes pas. Je suis surpris de me voir me dandiner, ça provoque des sensations auxquelles je suis pas super habitué. Et je transpire déjà, putain, c'est fou, je pensais passer la soirée tranquille dans mon coin, il n'en est rien. Bref vous aurez compris, les 4 gaillards de THE HOODOO TONES envoient le bousin et savent assurer la fête, et c'est pas sans compter sur l'humour vraiment cool du chanteur, il sait combler et mener son public comme il le faut. Je ne saurai trop m'attarder sur les morceaux mais j'ai cru comprendre que le set était en grande partie composé de reprises, il doit y avoir 4-5 compos dans le lot. Vous pouvez pas encore écouter leurs prods mais le groupe a enregistré 3 morceaux il y a peu, donc je serai vous, je surveillerai d'un peu plus près ce groupe. Mention "superbe découverte / groupe à suivre de près".

Viens le moment où THE JETSONS investissent la scène du Monk's, ils sont polonais, ils sont trois, et font un peu la même chose que THE HOODOO TONES mais avec plus de morceaux pépères. J'accroche un peu moins mais au fur et à mesure du set, je me laisse prendre à leur jeu, et même si je suis pas fan de la section rythmique, bah je reste sous le charme de la prestance du chanteur guitariste (accompagné de la section rythmique du groupe d'avant, ça aurait été top!), ce type est hallucinant, il joue bien, son chant se marie super bien avec la zik. Et il a peur de rien, allant même jusqu'à reprendre THE RAMONES en version... comment dire ça... Skountry, vous voyez c'que j'veux dire? Il ira même jusqu'à nous lancer des chants tyroliens! chapeau! On aura eu le droit aussi à un invité de marque en la personne d'Antoine, ex-harmonica de KICK DRIVING. Qu'est ce qui fout sur scène? J'en sais foutrement rien. Surement une reprise que les dudes doivent kiffer mutuellement. Félicien Cowboy ira même jusqu'à lancer une farandole, quand je vous disais "festif", on y est là, nan? Ça finit par une chanson croonesque, merde, j'aurai pas cru.

Encore une soirée découverte où j'ai bien fait de me déplacer. En plus de ça pas mal de gens lookés, une petite impression d'avoir était figurant pour une scène ala Pulp Fiction. Pas d'achats car pas de vinyles, donc je téléchargerai ça sous peu. De la bonne came je vous dis.

**DeWarlaing**


les photos sont de Julien Carlier/DIGITAL VANDAL, y'en a plein d'autres ici