jeudi 30 mai 2013

BURNING LADY - BAGHEERA @ LE BIPLAN, LILLE, FR – 30/05/2013

FLOW n'a pas pu venir ce soir, il s'est encore fait un gros bobo. Toutes nos pensées vont à sa famille. Fort heureusement il existe des groupes qui sont disponibles et au taquet pour pouvoir le remplacer à la dernière minute, cool ! Il est presque 22h, je sors de chez moi pour aller au Biplan. Je suis un des derniers arrivants et il y a pas mal de monde. J'ai à peine le temps de saluer l'assemblée et de me prendre une petite bière au bar avant que le premier groupe ne commence.

BAGHEERA commence. J'ai jamais vu le groupe auparavant mais je reconnais Carl (CHUCK MORRIS) avec sa guitare acoustique, accompagné d'une fille à l'accordéon. Ça joue un peu blues, country, un peu folk. Leur musique est calme, et quand on connaît le groupe suivant c'est un peu le calme avant la tempête. J'ai pas vraiment l'habitude d'écouter ce genre de musique alors je ne connais pas non plus les reprises qui sont jouées. Le duo gère bien leur répertoire, la guitare est bien jouée, l'accordéon aussi (et putain j'ai déjà essayé et je trouve ça méga dur de jouer de l'accordéon, bravo mademoiselle *clap clap* !), les voix des deux personnes se complètent et se répondent vraiment bien, les instruments se complètent vraiment bien. Verdict ? C'est bien. Cependant j'ai trouvé le set assez court, mais ça doit juste être moi vu que personne n'a été de mon avis.

Les suivants, vous les connaissez sûrement trèèès bien si vous suivez ce blog. Déjà 19 reports sur ceux, maintenant 20. Ce soir c'est leur première release party. Vous l'avez compris, je parle bien sûr de BURNING LADY. Après avoir les avoir vu en concert maintes et maintes fois, après avoir lu les critiques de l'album maintes et maintes fois, après avoir écouté leur album maintes et maintes fois, le quatuor désormais rien à me prouver. Le début est un peu maladroit, notamment Ripoll qui rate légèrement un break à la batterie, mais la suite est vraiment bien maîtrisée. On chante en chœur, on connaît les morceaux par cœur, il y a des pogos qui se forment, tout le monde est à fond et les zikos gèrent à mort. C'est quand même rare les groupes qui te font prendre ton pied à chacun de leurs concerts. BURNING LADY fait partie de ces groupes. « Story of my scene », « One more for tolerance », « An angel dies », tous les tubes sont joués (parce que oui, on parle de TUBES, de vrais de vrais !). FLOW n'est pas là pour chanter sur « Girls with sunglasses », mais la chanson reste énorme quand elle est entièrement chantée par Sophie, je crois même que je la préfère comme ça d'ailleurs. En fait je reprendrais bien les termes de Ripoll pour parler de ce concert : « Yeahhh ta ta ta ta pif bam bou boum pam scrounch paf bam clapclap boum paf paf paf OHHH pif bim crump skuàdku@!!!§ic^ badaboum paf pif Aaahhh paf paf BOUM splash pif paf badaboum Blong Bling BUUNK !!!! OOOOOOOOOOOOH OOH OOH OOOOOOOOOOOOOOOOH OOOOOOOOH OOOOH OOH OOhOOOOOOOOOOOOOOOOH !!!!!!!!! Glouglougloug ». Voilà, ça ressemblait un peu à ça dans ma tête.Vous avez encore géré. Bravo.

Il est minuit passé quand le concert se termine, on traîne encore un peu. J'avais réussi à amener un pote de mon école ce soir, et quand je lui ai demandé ce qu'il a pensé du concert il m'a répondu « C'est génial. Tout est génial ! Le groupe, le public, le bar, tout ! ». Voilà. Ceux qui n'ont pas pu venir ce soir, désolé. Vous avez raté une excellente soirée.
**DxW Jr**




Agenda Concerts Juin 2013

01/06/2013 Lille - Le Resto Soleil : Wes Waltz / Kermit (punk acoustico rigolo) / + DJ Set Dubstep 01/06/2013 Solesmes - Le Sous-Bock : Les Nenfants Perdus / Les Fossoyeurs Septik
01/06/2013 Cambrai - Le Garage Café : Brigitte Bop / M26.7
01/06/2013 Lillers (62) - L'Abattoir : Burning Lady [62 release party]
01/06/2013 Hardelot (62) - Le Shamrock : The Rijsel Irish Boy'Z
01/06/2013 Desselgem (B) : JH Jakkedoe : Ugly & Proud (BE) / Climates (UK) / The Ignored (BE) / Murderhorn (BE)
04/06/2013 Lille - Monk's Café : The Rijsel Irish Boy'Z / Bomber
05/06/2013 Lille - L'Imposture : Shake it like a Caveman (one man band USA)
05/06/2013 Lille - La Rumeur : The Beatdown (northern reggae CAN) / The Groovin' Jailers
05/06/2013 Lille - La Californie : Mr Marcaille (heavy freak cello) / Batalj (heavy noisy HxC SWE) / Crise Profonde (chansons de héros locaux)
06/06/2013 Lille - Le Biplan : Almeida (metal UK) / Egos at the Doors (punk HxC UK) / Grüppe
06/06/2013 Lille - Le CCL : Pétrifié (Toulouse) / MentalD-struction (Bruxelles) / Elände (Lille)
06/06/2013 Villeneuve d'Ascq - La Maison des Étudiants : Cheshire Cat (the bouncing) / The Mookills / The Denyals / Blind Horses / Gun Addiction
06/06/2013 Villeneuve d'Ascq - La Ferme d'en Haut : Neko / Papier Tigre
06/06/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Creem / Nuclear Spring
07/06/2013 Villeneuve d'Ascq - Irish Time / Brasserie Irlandaise : Idiots (BE)
07/06/2013 Sains-en-Gohelle (62) - La Cave à Zic : Burning Lady / Ramone & Pedro c'est pas des Rigolos / Bad Taste / La Société elle a Mauvaise Haleine / Vidaorda
07/06/2013 Le Quesnoy - Le Cactus Bar :  Thee Infidels (skapunk aus Frankfurt) / Dead City Riot (skapunk aus USA) / Sinners
07/06/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Sickoid (HxC USA)
07/06/2013 Menin (B) - Blues Corner Café : The Red Cabs (rock'n'roll/rockab)
07/06/2013 La Louvière (B) - La Taverne du Théâtre : Damerels / Cheap and Expensive
07/06/2013 Aarschot (B) - De Klinker Club : Thee Spivs / Accelerators / The Priceduifkes
08/06/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Joe Buck Yourself / Rachel Brook / Viva Le Vox
08/06/2013 Alost (B) - Negasonic : The JB Conspiracy (ska-punk-reaggae UK) / Great Musicians (Sublime Tribute Band)
08/06/2013 Bruxelles (B) - The Students : Thee Infidels (skapunk aus Frankfurt) / Dead City Riot (skapunk aus USA) / Dirty Bees (skapunk BE)
09/06/2013 Lille - L'Imposture : The Nunchacks (Metz)
09/06/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Thee Spivs / The Accelerators
09/06/2013 Mons (B) - Le Phoenix : Thee Infidels (skapunk aus Frankfurt) / Dead City Riot (skapunk aus USA) / Dirty Bees (skapunk BE)
12/06/2013 Lille - Le Dame C. : ZyNgO!? / Wu'Was Here
13/06/2013 Lille - L'Imposture : King Automatic (garage Nancy)
13/06/2013 Lille - Monk's Café : Deegreaser (Psyche Rock Punk NY USA) 
14/06/2013 Petite-Synthe : Le Kalvaire : Idiots (rock garage BE) / The Reverbly Ones (surf) / The Witches (rock garage)
14/06/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Reverend Beat-Man / Monsieur Marcaille / Saft 'n Solo
14/06/2013 Mons (B) - Le Phoenix : Red Gloves (FR)
14/06/2013 Mons (B) - Le Bateau Ivre : Insect Inside
14/06/2013 Silly (B) : Los Tres Puntos
15/06/2013 Lille - La Californie : Idiot Talk / Anxiety Attack / Traite / Sevices / Douche Froide / Sick State / Bière Sociale
15/06/2013 Lille - L'Imposture : Asphalt Tuaregs (rock Le Havre) / Sickbuzz
15/06/2013 Lille - Monk's Café : Fuzzy Vox
15/06/2013 Lille - Le Musical : Rien à Foutre (punk-rock Amiens) / Sick & Sad
15/06/2013 Hem - Salle des Fêtes : Oil City Band
15/06/2013 Bailleul - Le Barabao : Real Dead / Drawbacks / Awake / Memories
15/06/2013 Saint-Amand-Les-Eaux - Le Mac Delann's : Potemkine (cold wave) / Scandales
15/06/2013 Loos-en-Gohelle (62) : Los Tres Puntos / Les Gueules Noires
15/06/2013 Calonne Ricouart (62) - Auberge des Gourmets : Slice of Life (punk-rock // first show)
15/06/2013 Boulogne/Mer (62) - L'Horloge : Dirty Bees (skapunk BE)
15/06/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Codo (SP) / Toxic Shock (BE)
15/06/2013 Mons (B) - Le Coin Aux Etoiles : L’Ange Détraqué / Les Nenfants Perdus / CoMéContent
16/06/2013 Saint-Amand-Les-Eaux - Espace Associé : Bourse aux Disques
16/06/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Ricky C Quartet (members of Johnny Throttle, the Blowouts and the Ten O Sevens UK)
17/06/2013 Opwijk (B) - DeWerker : Los Infierno (garage punk MEX) / The Glücks (garage punk) 
18/06/2013 Lille - L'Imposture : Los Infierno (MEX)
18/06/2013 Lille - Le CCL : Frustros (punk-noisy Lyon) / Regal (garage-punk Tournai BE)
18/06/2013 Antwerpen (B) - Trix : The Bouncing Souls (USA)
20/06/2013 Lille - Monk's Café : Hélène Souffre (punk-rock) / Buddha's cum (punk-garage)
20/06/2013 Mons (B) - Le Phoenix : Fights & Fires (UK) / Black Sheep (BE) 
21/06/2013 Lille - L'Imposture - **UFV RCDS FEST#8** : Man is Not a Bird / Cherry Bones / Siamese Queens / Errata / Oui Mais Non / Manic Maya (projet de Myriam du groupe Elände)
21/06/2013 Lille - Monk's Café : Burning Lady / Bird Can't Sleep / Wasting / Thee Marvin Gay's / Fabmon and Géfunkel (w/ mbrs of Ashtones) + BOURSE AUX DISQUES dès 16h!
21/06/2013 Lille - Le Yéti : Covertrust / Les Chipiokes / Split Detonator + 2 groupes acoustiques
21/06/2013 Lille - Le Carré des Halles : des groupes de Métal
21/06/2013 Lille - Musée d'Histoire Naturelle : The Rijsel Irish Boyz / Tony Melvil / Margaret Catcher
21/06/2013 Hazebrouck - Le Shaka Laka : Maladroit / Rien à Foutre / Hiver / Slice of Life
21/06/2013 Saint-Amand-Les-Eaux - Grand Place: La Souris Déglinguée
21/06/2013 Gravelines - Place Albert Denvers : Oil City Band / Rock Box
21/06/2013 Hersin-Coupigny (62) - Summer Rock Fest : The Lucky Devils / Wes Waltz / Cherry Banana & The Splits / Wasting / The Yeah
21/06/2013 Tournai (B) - Place Verte : Skarbone 14 [release party] / Struggling For Reason (BE)
21/06/2013 Tournai (B) - Le Bouchon : Thee Marvin Gays (BE)
21/06/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Submachine / Tâche
22/06/2013 Lille - Monk's Café : Ultramatic / Dead Astropilots / Sam Nolin / Oui Mais Non
22/06/2013 Bailleul : La Ferme de la Hulotte : Mascarade / Psykokondriak / Lita Kira / De Aapemuule / Marieta
22/06/2013 Staple (59) - Le Macadam Ramdam : The Rijsel Irish Boy'Z  
22/06/2013 Namur (B) - Le Petit Bitu : Burning Lady /  Black Sheep / Struggling For Reason / Wolves Scream
22/06/2013 Bruxelles (B) - Magasin 4 : Agnostic Front (USA) / Toxic Shock
22/06/2013 Bastogne (B) - Fête de la Musique : Dirty Bees
22/06/2013 Bruxelles (B) - Fête de la Musique - TAG : Dirty Bees / Pignition / Fire Me! / Struggling For Reason / Eleven!
23/06/2013 Lille - L'Imposture : Curls of Blood / Hiver
23/06/2013 Lille - Monk's Café : Oil City Band / The Lucky Devil's
23/06/2013 Bruxelles (B) - Fête de la Musique : Thee Marvin Gays (BE) 
24/06/2013 Lille - Monk's Café : Crusaders of Love / Wes Waltz / Hoodoo Tones
24/06/2013 Lille - L'Imposture : This Life / 2min for / Icons Down!
24/06/2013 Antwerpen (B) : Antifabrik : Black Hole of Calcuta / Bite Down / VVOVNDS 
25/06/2013 Lille - Monk's Café : Toxic Waste / Bad Taste / Atheist Bastard / The Ape King
26/06/2013 Lille - Monk's Café : Dirty Primitives / Gun Addiction / The Mookill's / Curls of Blood 
26/06/2013 Lille - La Rumeur : Low Rollers (hxc punk UK) 
27/06/2013 Lille - Monk's Café : Total Chaos (punk hxc USA) /Sects Tape (BE)
27/06/2013 Lille - La Rumeur : Cumshot / Grüppe
27/06/2013 Lille - Le K-Sten (ex-Kiosk) : Parker Lee Operator (soul ska) / Les Gueules Noires (ska)  / Jam Selecta et Membe I Selecta
27/06/2013 Wakken (B) - JH ZjuZjup : Maladroit / Dear Hearts (BE) / Harsh Realms (NL) / Off The Charts (BE) / The Period Surfers (BE)
27/06/2013 Alost (B) - Cosa Nostra : Tree Hose Fire (ska-pop-raggae UK)

28/06/2013 Lille - L'Imposture : The Caufield Cult (Singapour) / Hey, Joni (UK) / Bien à Toi
28/06/2013 Lille - Monk's Café : Cover Trust / Split Detonator
28/06/2013 Roubaix - Bar Live 301 : Wes Waltz / Hill Hidden Hounds (rock) / Alabasterds (grunge)
28/06/2013 Carvin - Le Rockstore : CCC(P) (Carvin) / No Additional Kocaina (Béthune) / DeX (Carvin)
28/06/2013 Dunkerque - Le Stubnitz : Tyson Boogie / Scrappy Tapes / Birth of Joy / Dominique Strauss Korn
28/06/2013 Lieu Saint Amand - Pavé de Lieu : Oil City Band 
28/06/2013 Courtrai (B) - The Pit's : Glowsun / Negative Pegasus
28/06/2013 Ghent (B) - Bakunis Pogobar : Hessian / The Homeless is Dead / VVOVNDS / Distress

29/06/2013 Lille - L'Imposture : The Good Times Charlies / Blindhorses
29/06/2013 Lille - Monk's Café : NMH (punk-rock CH) / Nothing For Free / Icons Down! / FLOW
29/06/2013 Saint-Amand-Les-Eaux : Le Mc Delann's : Aedeyn (power rock - Lille) / Ocean Way (power-pop - Valenciennes) / New Start (pop-punk - St Amand)
29/06/2013 Oignies (62) - Métaphone : Le Bal des Enragés
29/06/2013 Mouscron (B) - Le Saint Rich Festival : Fights & Fires (UK) 29/06/2013 Tournai (B) - Le Water Moulin : SIC ALPS / Margaret Catcher 29/06/2013 Nijlen (B) - JH Kroenkel : Midnight Souls (Last show) / The Priceduifkes / Together / Atlas / My Love Your Lust 29/06/2013 Merchtem (B) - Loco Loco Fest [Dendermondestraat] :  Mark Foggo's Skasters (ska UK/NL) / Negative Approach (hxc-punk USA) / The Restarts (street-punk UK) / Oathbreaker (female fronted metalpunk BE) / Lunatic Society (ska/punk BE) / This Routine Is Hell (hxc NL) / The Priceduifkes (pop punk BE) / King Terror (fastcore BE) / Bamboo Avenue (ska-reggae BE) / Hostilidades (hxc-metal-punk BE)

samedi 25 mai 2013

BREAKOUT - BURNING LADY - TENTATIVE 02 SUICIDE - LES NENFANTS PERDUS @ LA CASA CLUB, CHAUNY, FR - 25/05/2013

On arrive à Chauny, au Casa Club alors que les TENTATIVE 02 SUICIDE font leurs balances. On fait vite fait connaissance avec l'orga et les patrons. Dehors, y a des têtes connues. Des normands, des vosgiens et aussi des nordistes ont fait le voyage. Chu super surpris. On casse la croute puis on boit des bières en attendant le début des concerts. Y aura plus d'une heure de retard avant que LES NENFANTS PERDUS (LNP pour les intimes) investissent la scène qui n'est pas très grande. 

LNP est un trio qui vient du Nord composé de deux français, un belge et une boite à rythme. C'est du punk extra-basique. Une batterie qui fait juste "poum tchack poum tchack" du début à la fin, une guitare qui fait les quatre mêmes accords tout au long des morceaux. Idem pour la basse. La voix féminine est braillée! Pourquoi? On comprend rien de ce fait. Et pour un chant en français c'est con. La sono n'est pas là pour aider en même temps. Les morceaux parlent de bière, du nucléaire, de révolution, d'insurrection, de re-bière. Chu pas fan. J'écoute que d'une oreille. Bon, j'aurais fait l'effort d'essayer d'accrocher au truc, mais j'ai pas réussi. Ça plait au public présent.

Suivent les locaux de TENTATIVE 02 SUICIDE. Le public boit dehors. "On ne sort pas avec les verres, merci", qui était noté, bah vue l'état d'ébriété de certains, je comprends qu'il aient pas compris/su lire le message. Le gratteux à la flying V stickée et à la crête parfaitement dressée, entame un morceau de BERURIER NOIR. Les punks entendent l'appel est rentre dans la salle. C'est parti pour le show. Le public connait les paroles de ce groupe par cœur. Faut dire qu'en Picardie, il doit pas y en avoir des masses de groupes punk. Tout du moins j'en connais pas beaucoup voire pas du tout hormis T2S. Le public, déjà bien alcoolisé et chauffé par LNP, commence à pogoter. C'est du punk-rock, chanté pour la plupart du temps en français. Ça fait souvent "Lalalala Lalalala Lalalala Lalalala", Leur morceau "La Rose" est repris en chœur par quasi tout le monde mais sans moi, jamais écouté ce groupe avant ce soir. On aura le droit aussi à "A l'Abordage", "Les Ouvriers du Noir" sur les mineurs, "Joe" chanson hommage/suçage de bite à JOE STRUMMER, "Croix de Bois, Croix de Fer". On entendra aussi quelques passages ska sur quelques morceaux. Le concert se termine après un très long set. J'espère que les autres groupes auront un peu de temps pour jouer car l'heure tourne. C'est fini. Le public réclame "Liberté", il l'aura pas, bah ouais, on a plus le temps les gars. Le public la chantera a cappella pendant que le groupe range son matos.

Bon, tout le monde le sait, BURNING LADY, c'est un peu mon groupe, donc je suis de moins en moins objectif quant à leurs prestations. Juste à noter une performance un peu gâchée par les larsens intempestifs et le set raccourci pour laisser un peu de temps aux jeunes de BREAKOUT. Tant pis pour le public picard. Moi je connais bien hein!

Puis vient le moment de la soirée où je vais prendre ma claque. J'avais pas écouté à fond, juste vite zef. Bah, j'ai en partie bien fait car ce soir, la surprise sera de taille. Les jeunes parisiens sont archi lookés punk77. Tu peux en avoir la preuve en matant le film assez médiocre de Jean-Stéphane Sauvaire "Punk", Ils y jouent leurs propres rôles. Sur scène, c'est que du bon, quelques pains mais la puissance de leur musique les efface assez facilement. Y a du niveau, j'aurai pas cru. Y a un étudiant et trois chômeurs donc ça à le temps de répéter. Comme quoi le chômage peut avoir du bon... Je connais pas les morceaux mais ça joue du street-punk chanté en anglais des plus efficaces, ala THE UNSEEN, BLITZ, THE CASUALTIES. On aura par ailleurs le droit à une reprise de BLITZ "Fight to Live" & une de THE PARTISANS "Police Story". Le set est amputé de 5-6 chansons. Zaraf. Mais bon faut pas abuser, le patron a des problèmes avec les keufs. Ah! le rade ferme dans 15 jours... bah on aurait pu abuser un tchiot peu plus... genre 15 minutes. Bien joué les gars! Hâte de vous revoir.

J'ai écouté PETER & THE TEST TUBE BABIES "The Loud Blaring Punk Rock LP" (super skeud, je conseille) et CAMERA SILENS "Camera Silens" (putain c'te face B) que je viens de recevoir :)

y a des vidéos filmées par Mkeupon de Keuponteam.

**DeWarlaing**

mercredi 22 mai 2013

RAT CITY RIOT [USA] - MIDNIGHT TATTOO [BE] @ DNA, BRUXELLES, BE - 22/05/2013

Brussels, ce soir, c'est ambiance street-punk & Oi! au DNA. J'ai découvert cette salle y a peu, je m'étais promis d'y retourner au plus vite, c'est chose faite. Avec mon pote Jerem, on est en mode "warriors" en ce moment, on bouge dès qu'on a l'occaz. Premier passage devant la salle et on se faufile aux travers de skinheads, bombers avec drapeau national sur le bras. Gloups, le ton est donné. On part vite fait grailler un truc car les américains viennent d'arriver. Lorsqu'on revient, c'est quasi le début. Quelle efficacité ces skinheads!

J'avais pas vraiment prêté attention au premier groupe, qui remplace le groupe américain HOUNDS & HARLOTS qui a annulé. Il viennent d'Anvers, s'appellent MIDNIGHT TATTOO, et ça joue de la Oi! à l'anglaise. J'aurai pas cru que c'était un groupe de skin vu le nom mais en face de moi, j'ai 3 types crânes rasés, polos Fred Perry, chemises Ben Sherman et toute la panoplie qui va avec. Le groupe aux Bombers est là aussi mais au bout de la troisième chanson, mes inquiétudes s'envolent : polo Sankt Pauli à l'horizon et aucun signe tendancieux. Ça va, "c'est des bons!". On peut se focaliser sur le concert désormais. Sur scène, ça joue pas mal, mais j'ai l'impression que chaque début de morceaux est un peu fouillis, mais une fois la mayonnaise prise, ça envoi pas mal. Dans le public, ça chante les bras levés, ça pogote ala skinheads, c'est bon esprit, ça prend beaucoup de photos, de vidéos. Je connais rien des morceaux mais ça me fait penser à un mix entre EVIL CONDUCT et DROPKICK MURPHYS sans les cornemiouzes. J'aime plutôt bien. Je me tâte à prendre le vinyle mais les deux galettes de RAT CITY RIOT me font de l’œil. Bon je risque de les revoir plus facilement que les américains, ça sera pour la prochaine fois. Un groupe à suivre si t'aimes la Oi!

Place à RAT CITY RIOT et leur street-punk survitaminé, c'est pour eux que je me suis déplacé, juste parce qu'ils font partie de ces groupes qui ont la réput d'être plutôt très efficaces sur scène. Ici moins le look skinhead, mais pas si éloigné que ça. Les cinq gars de San Diego ont plutôt l'air heureux, ça se voit à leurs têtes. Et ils sont pas là pour enfiler des perles, nan nan, ils sont là pour nous donner une sacrée leçon de street-punk à la californienne. Ici, aucune hésitation, ça envoi le bousin dès les premiers accords. Le son est vraiment chouette en plus. Ça joue vite, ça fait chanter le public, ça casse des cordes, ça chante du stand de merch'. Bref, visuellement, c'est top! Je savais que j'allais aimer mais j'avais pas vraiment écouté, chu chelou parfois, ouais. Je peux donc pas m'étendre sur les morceaux, j'ai juste reconnu un morceau de FUGAZI, le fameux "Waiting Room". Qu'est ce que je l'entends ce morceau en ce moment... A la fin du set je file me procurer les deux LPs dispo ce soir. "nice choice" qu'on me dira... tu m'étonnes!  **DeWarlaing**

mardi 21 mai 2013

THE DEADVIKINGS [JAP] @ LE MONK'S CAFÉ, LILLE, FR - 21/05/2013

A la base, j'avais prévu d'aller voir MODERN PETS et SECTS TAPE à Tournai mais l'annonce de la venue de japonnais à Lille m'a fait changer d'avis. Bah, ouais, c'est pas tous les jours que ça passe dans ta ville un groupe nippon. J'ai toujours pris des claques en plus avec les groupes japonnais. Faut dire que ça serait con de se taper 10.000 bornes si tu gères pas un minimum sur scène! C'est donc avec l'assurance de voir un bon show que je me rends au Monk's, une fois de plus. 

Y a pas la masse de monde, une trentaine de personnes, mais ça suffit largement aux DEADVIKINGS qui nous enverront leur high energy rock avec le sourire. Les deux photographes vont se régaler car les japonnais adorent taper la pose, offrir de grands sourires, remercier l'artiste qui a immortalisé ce moment de soirée tout en continuant à jouer. Chu pas super fan de la voix, ni du jeu du batteur. Mais les deux guitaristes et leur complicité est incroyablement agréable à voir, ça se cambre, ça s'agenouille, ça saute, ça se bouscule, ça se répond à coups de soli. Bref le visuel est à la hauteur de leur musique, speed, bien tranchant. Le bassiste assure sec, c'est le plus expressif, il doit kiffer un max son séjour concertistique. Il doit surement avoir envie de ramener une basse "souvenir", on peut y voir des étiquettes de bières des pays déjà traversés collées dessus. Jupiler, Astra, Mumme Bier... ça vous dit quelque chose? Le set me fait penser à un concert des RAMONES, proposant une setlist travaillée alternant morceaux qui envoient, bien speed à souhait et morceaux plus poppy. Ça fait remuer les jambes, Le public est très réceptif. Soudainement, y a de la Smoke Machine qui nous crache une fumée dégueulasse et qui pue grave. Merci Stef! Tu peux éviter la prochaine fois? Le set se terminera sur un rappel de deux chansons dont la reprise du mythique "Louie, Louie''.

J'aurai pas pris la claque que j'attendais mais j'ai passée une super soirée avec des japonnais forcément plus cools que nous. Revenez quand vous voulez/pouvez! Arigatō gozaimasu!  **DeWarlaing**

voilà ce que ça donnait :



Setlist 

Eric Brizaut & Julien Carlier ont pris des photos! Ça devrait plus tarder!
Julien ICI

les flyers de la tournée : 


dimanche 19 mai 2013

DARIA - PANIC MOUNTAIN @ LE MONK'S CAFÉ, LILLE, FR - 19/05/2013

Yo, hier on a organisé un concert, et Matt à écrit un report sur son blog, je vous invite à aller y faire un petit tour ! Merci à lui pour son report !

Je ne sais pas qui leur en avait parlé mais Tcheck l'Assos a décidé d'organiser un concert pour mon anniversaire hier soir (oui je sais cette introduction est totalement exagérée mais c'est pas grave). Donc voilà, le Monk's, ouvert exceptionnellement pour l'occasion, accueillait les locaux de PANIC MOUNTAIN et les angevins de DARIA!

la suite se trouve sur son blog Ma Femme écoute de la Merde.

**Matt**

Maxence a pris des photos, je vous mets le lien dès qu'il les a publié!

samedi 18 mai 2013

DIRTY BEES [BE] - OVERWEIGHT [BE] @ BAR LE BUREAU, BLOIS, FR - 18/05/2013

Malgré une dure semaine, étant donné qu'il y a un concert tous les milles à Blois j'vais aller y faire un tour! Une soirée ska-punk c'est pas ce que je préfère mais bon, y a moyen que ce soit cool quand même! J'avais oublié comment c'était galère de trouver une place là-bas, après avoir tourner un quart d'heure c'est enfin bon! Direction le Bureau. En fait, c'est un peu un resto donc à 21h30 tout le monde est en train de manger, j'prends une bière et j'vais voir les copains et les groupes qui sont justement en train de se péter le bide! Ils mangent bien ces belges, puis quest ce qu'il tisent, tiens ils vont pouvoir goûter notre fromage local héhé !

Personne est pressé donc c'est vers 22h30 que le premier groupe va commencer et c'est OVERWEIGHT qui s'en charge! Ils sont 5 avec un tromboniste/chanteur c'est la première fois que je vois ça, j'avais écouté sur Bandcamp dans l’après midi et oui je suis pas déçu, c'est hyper bien, hyper carré ça donne envie de faire #lafête. Ça enchaîne les morceaux bien vite sans trop parler entre les morceaux sauf quand il fait demander des binch! C'pas souvent que j'vois des shows de Ska, les seules fois ça a du être PO Box! Certes ça fait un peu bizarre de voir les serveurs passer avec des frites, des glaces et tout devant les mecs en train de jouer mais on y fait plus gaffe après, sauf si on a vraiment la dalle! On est pas super nombreux devant la scène mais il y a une bonne ambiance, puis si, les gens qui mangent participent bien au show aussi!

On laisse un peu de temps aux DIRTY BEES pour se mettre en place et ça démarre, ils sont 6 et là on a droit à un chanteur/trompettiste avec un teesh CBK qui en impose diret ! Il part dans tous les sens mais on est toujours pas nombreux devant eux. Les morceaux s’enchaînent et comme pour OVERWEIGHT c'est hyper carré, ca rend super bien! Arrive le moment de la reprise de DOG EAT DOG (connaît pas perso..) et là Ben le patron du Bureau devient dingue, il connaît toutes les paroles il nous chantera même le dernier couplet! Héhé grâce à ça l'ambiance monte un peu! On a des morceaux plus à la cool aussi, ça rend bien avec le saxo justement! Les mecs sont motivés, ils ont envie de faire la fête. C'est du ska mais y'a des tous petits passages qui sonnent vraiment hardcore et qui donne envie de two-stepper!

Une bien bonne soirée qui se termine, j'suis sacrément crevé de ma semaine alors j'discute un peu avec les copains de Proud To Be Punk qui ont organisés cette date et je me rentre.  **Cyril Ct**


vendredi 17 mai 2013

AXELLE & CARL [ex-CHUCK MORRIS] @ LE MONK'S CAFE, LILLE, FR - 17/05/2013

Bon, finalement, pas de Vort'n'Vis, pas de SCRAPS ce soir, je vais voir mon pote Carl et ma pote Axelle au Monk's, c'est en mode apéro, à l'étage, convivial, quasi que des potos. Besoin de calme après la marrée humaine d'hier!

Quand je les ai vu Aux Haricots, ça sentait la période de rodage, mais depuis y a eu une tournée de quelques jours en Bretagne/Normandie si je me trompe pas. Bah, ils en sont pas repartis les mains vides et tant mieux! Ils ont pris de la bouteille et le show de ce soir et bien plus carré qu'il y a quelques semaines. Même répertoire, des chansons en anglais et en acoustique, chantées ala Blues avec un accordéon qui met une touche chanson française au set. Subtil mélange qui peut paraitre étrange mais qui a son petit succès sur l'assemblée. Comme ce soir, c'est concert au bar, bah tu consommes plus facilement, donc t'es chaud un peu plus vite, alors tu trouves direct une chanson qui ressemble à l'intro de celle lancée par le duo et tu chantes avant le groupe! "Oh Gabrielle". Heureusement c'est ambiance potes donc ça parait tout de suite moins lourdingue. Les morceaux qui m'ont le plus marqué sont "When the Train" et sa magnifique intro a cappela avec voix féminine et masculine "nananana at the station", grande classe; "Bloody Monster" et son gimmick accordéon entêtant, qui est une reprise de KICK DRIVING. Y a encore eu la reprise de LEAD BILLY mais pas que, ce soir on a le droit à un final inédit! Pour satisfaire quelques personnes un peu plus chaudes que les autres, hein Phil! hein Fred! hein Stef! hein les autres!, on a le droit à une reprise de JOHNNY "Grabrielle", et une d'EDDY MITCHELL. Du grand nimportnawak, j'y ai même participé, mais sans mosher! Une soirée bien tranquillou, pas trop fatigante, j'en avais grand besoin!  **DeWarlaing**


jeudi 16 mai 2013

(GET THE SHOT [QC]) - (KILL FOR PEACE) - CONFUSION @ LE MONK'S CAFÉ, LILLE, FR - 16/05/2013

Cool, ce soir y a CONFUSION et KILL FOR PEACE au Monk's, ils ouvrent pour un groupe ouvertement Antifa, GET THE SHOT. Sur leur stand, on peut lire "Ici vous entrez dans une zone antifasciste". Bon, la soirée s'annonce bien. En plus y a du monde, je crois même que ça va afficher "complet". Mais ce soir, la soirée ne va pas se dérouler comme je l'imaginais. 

C'est CONFUSION qui vient chauffer la salle, ça doit être leur dernier concert pour 2013. Merde! Bon je vais tenter d'apprécier un max. Ça commence mal, on me renverse ma bière, "putain mec, ché bien que t'es un costaud, mais fait gaffe dude!". Ça y est premier truc qui m'énerve. Le patron m'en ressert une, merci, je redescends, boit une gorgée, et encore mon verre renversé. C'est quoi ce délire, d'habitude j'arrive à boire tranquillement, c'est quoi c't'esprit? Au bout de quelques minutes, je n'ai même plus envie d'apprécier le show me focalisant plus sur les "danseuses" de ce jeudi soir en mode véner t'as vu! Histoire de prévoir les éventuels coups de "moulinettes" & autres "prises de Karaté". On avait dit "posi" les gars! Déjà qu'on a viré un micro qui risquait d'y passer si on l'enlevait pas. Et pis c'est quoi ces kids qui tournent le dos à la scène, "pelle à tarte" fixée à l'envers sur la tête, les bras croisés calés sous les aisselles? Y a un problème? "Ton côté négatif mec, tu l'exprimes ailleurs, pas dans une salle de concert. T'es pas à un concert de KICKBACK ici". Ça a servi à quoi de vous ridiculiser les gars, on vous voyait attendre LE moment pour faire LA "danse" parfaite, qui entre nous, en on bien fait marrer plus d'un. Je vous empèche aucunement de danser, mais dans 30m² les gars... dans une salle remplie, le two-step ou le slam aurait été plus de rigueur. On est loin du Ieper Fest ici, nan? 

Je vais peux être passer pour un vieux con, mais excusez moi, les concerts, je les fréquente plus que de raison, je m'y investit même à fond. Je vis pour ça, et quand je vois de tels comportements irrespectueux du public, habitué lui, ça me stresse un max. Par chance, la nana de 40kg à côté de moi a finit le concert en un morceau. Ouf! Demain je devais assister au concert de SCRAPS au Vort'N'Vis à Ieper (tiens donc!), je vais m'abstenir de ce fait car la salle est encore plus petite. Et pis, vous ne me donnez aucunement l'envie de retourner voir ce genre de HxC. Je serai quand même curieux de voir si nos danseuses du soir s'y rendront. Heureusement que BUILD ME BOMB existe afin de me montrer qu'un public HxC respectueux existe. Je vous inite à vous y rendre! Attention, je ne fait pas de généralité, la plupart du public a géré. Mais comme partout, y a ceux qui font tâche...

Et merci pour la reprise de GUNS UP, ça m'a permis de renforcer mon idée! FUCK THE KDS!

Je ne redescendrais plus dans la cave de la soirée. Merci pour cette ambiance de feu! 

CONFUSION, je vous dis "à 2014!" car je ne pourrai pas assister à votre vrai dernier concert de 2013 ( :( ) le 15/06 pour le dernier concert d'IDIOT TALK ( :(  encore). Par contre je vous encourage tous à vous y rendre... c'est BUILD ME A BOMB qui orga, donc y aura pas le "même" public si tu vois ce que je veux dire! PSP Prod, je vous aime et ne vous sentez surtout pas visés... Sur ce, m'en vais m'écouter "The Shame" de FORTY OZ, de circonstances.

J'étudierai un peu plus les précautions Wikipedia la prochaine fois !   **DeWarlaing** 

y a des photos ici

Précautions 
Il y a tout de même des précautions, des règles de bases concernant le moshing.
  • Les vêtements et chaussures doivent être adaptés à cette activité physique, ainsi que la mentalité de la personne... le mosh n'est pas un moyen de régler ses comptes.
  • Les piercings peuvent être arrachés pendant le mosh. Soyez sûr des les enlever avant pour votre propre sécurité.
  • Gardez la bouche fermée ou évitez de sortir votre langue pour ne pas risquer de vous la sectionner avec vos dents.
  • L’état d’ébriété est très fortement déconseillé car dangereux pour soi et pour les autres. (bon, je comprends mieux maintenant pourquoi mes bières ont été renversées, c'est pour me protéger. Merci)
  • Si quelqu’un tombe, le moshing doit s’arrêter au moins autour de la personne tombée, et les moshers doivent immédiatement aider cette personne à se relever. Cette règle essentielle et primordiale est valable pour toutes les formes de danse hardcore (pogo, slams etc.). Il est en général très acceptable de tirer cette personne par le bras rapidement pour éviter une bousculade et un piétinement.
  • Enlevez tous les pics, qu’ils soient sur les vestes, ceintures, bracelets, colliers, et tous bijoux similaires et susceptibles de blesser gravement les autres.
  • Ne fumez pas dans les moshs!
  • Pas d’attouchements sexuels.
  • Les coups de poings et de pieds directs sont considérés comme une entorse à l’étiquette du moshing, on leur préfèrera l’usage des avant-bras et coudes pour pousser. Cette règle ne s’applique pas aux moshs hardcores.
  • La plupart des mosh pits se déroulent pendant la partie la plus violente de la chanson. Se jeter dans la foule et frapper les autres après la chanson ou une fois que le mosh est dispersé est très mal vu. L’exécutant est perçu comme un idiot qui ne sait pas ce qu’il fait ni ne comprend ce qui se passe.
  • Immobiliser les gens en agrippant leurs vêtements est aussi très mal vu.
  • Les moshers prennent pour acquis le fait que les gens se tenant au bord du cercle formé par le pit forment volontairement un bouclier pour protéger ceux à l’extérieur du pit et pour empêcher les moshers de tomber par terre. Ils sont donc exposés aux mêmes risques que les moshers. Cependant ils ne doivent en aucun cas renvoyer les moshers expulsés du centre du pit à l’intérieur, car le risque est de faire tomber le mosher ou de se voir pousser/frapper à son tour, en général bien plus fort… (désolé, j'aurai pas du!)
  • Ne pas porter de lunettes, elles sont plus que susceptibles d’être brisées dès le premier mosh, confiez-les à un(e) ami(e) hors du mosh.
  • Ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse. Le mosh pit est un endroit où les règles élémentaires de respect doivent être appliquées, comme partout, même si les règles diffèrent légèrement de d’habitude.
  • Si vous vous tenez au bord du pit, soyez avertis que quelqu’un peut vous frapper. Si vous voulez rester au calme, gardez vos distances avec le mosh. (dans 30m² cette règle est discutable)
  • Le mosh n'est pas obligatoire, faites également respecter votre envie d'assister à un concert sans forcément recevoir de coups ! (quand on fait 40kg avec tous ses habits, on doit quand même prévenir ou ça semble évident?)
  • Le concert en lui-même définit la vision du Mosh, par exemple, les black-métaleux ou encore death-métaleux voient d'un très mauvais œil le mosh-pit. Ainsi il vaut mieux ne pas forcer les choses et attendre que la foule soit motivée pour pouvoir tenter de lancer un mosh.
  • Pour les gens entourant le mosh: ne repoussez pas systématiquement tout mosher s'approchant de vous car certains désirent surtout sortir du mosh pour fatigue ou blessures. Ainsi attendez de voir si la personne approchant frappe encore ou non; si oui, repoussez-le pour qu'il comprenne que vous ne souhaitez pas prendre part. (on l'a tous fait, vous avez rien pigé!)

lundi 13 mai 2013

WASTING - RÉSILIENCE @ LE MONK'S CAFÉ, LILLE, FR - 13/05/2013

Une fois n'est pas coutume, ce soir au Monk's, y a concert. Cette salle, c'est fou comme elle a une programmation non-stop. Y a toudis quetquoss à vir'. Au programme de la soirée, y a mé gins de RÉSILIENCE, je les avais découvert il y a un mois et demi, à l'Imposture avec les fameux BITPART. ce soir c'est accompagnés des fameux WASTING qu'ils vont nous proposer leur punk-rock-hardcore.

Je descends à la cave, les 4 gars de RÉSILIENCE font face à 5-6 personnes, putain, y a pas foule. Sur scène, ça joue bien mieux qu'à l'Imposture. Leur set me semble bien rodé. Je suis pas fan des passages plus calmes, moi j'aime bien quand c'est véner, et heureusement, des morceaux véner, y en a. comme "Don't Believe Me", qui m'a bien marqué. Un petit jeu de mot avec "Barbie Tue Rick". Une chanson pro-végétariens avec "Terre d'Asile" où le chanteur avouera qu'il est végé depuis 30 ans! Chépa comment tu fais dude! Un petit passage ska dans leur nouvelle chanson "My Scene". Et toujours la reprise de FUGAZI "Waiting Room", elle est quand même classe c'te chanson. La salle s'est un peu remplie. Bon, bah je passe un bon début de soirée, merci!

Place au trio de WASTING, autre groupe d'ichi. Eux ils font du punk-rock-stoner-hardcore t'as vu. Ça fait 8 mois que je les ai pas vu. Ils m'avaient bluffé à La Rumeur, on va voir si c'est toujours le cas. Ça finit le check quand j'arrive y a plus de monde que pour le premier groupe, y a une vingtaine de personnes je dirai. Je me cale côté guitare. Et bah le niveau est toujours là, ça envoi sec, c'est vraiment très bien. Le batteur a du prendre du speed, il s'énerve sur sa batterie et fera aussi du "visuel", il est cool a mater ce batteur. A droite le bassiste gère pas mal et enchaine quelques riffs bien trouvés. Et à 30 cm de ma tronche le guitariste que gueule, hurle, chante, gémit dans le micro, il joue bien aussi et vit sa zik à fond. Je connais pas leurs chansons mais j'adhère vraiment. Y a la masse d'influences dans leur zik, ça ravira les fanas de punk, de HxC, de hardrock. Un groupe à découvrir. 

Au bar, y a encore des copains, un dernier coup et on y va! hein Jerem! Je crois que je lui ai dis mille fois. Au final : Manger. Bon App.  **DeWarlaing**

j'ai écouté AMY WINEHOUSE - The Ska EP (2008) et 8°6 CREW - Old Reggae Friends (2010) en écrivant ce report.


<< Résilience




                   Wasting >>

dimanche 12 mai 2013

(J.C. SATAN) - CRUSADERS OF LOVE @ L'IMPOSTURE, LILLE, FR - 12/05/2013

En ce moment, tous les dimanches y a un truc, après CHUCK MORRIS, puis la soirée BÂTON ROUGE/BIEN A TOI suivie de BAD VISION, la semaine dernière BUTE, que de bonnes surprises dominicales. Et ce soir c'est au tour des CRUSADERS OF LOVE de mettre un point final à ma semaine.

On arrive avec Jerem à 19h04, on a du rater la première chanson. On a vraiment du mal à se frayer un passage une fois entré dans le bar. C'est blindé, pas comme pour BUTE. Putain, je m'y attendais pas. En même temps c'est une soirée UFV donc, normal en fait que ça soit blindé. Greg Smets a ce don de savoir remplir les salles où il passe... 'foiré. Donc je me cale en fond de bar, j'ai vue sur Alex et Fab, les deux gratteux, eux je les "connais" car ils jouent aussi dans ASHTONES, coupes de cheveux ala RAMONES, pantalons slims noirs & Converse au pieds. Bon, c'est pas vraiment de la pop-punk même si ça s'en rapproche pas mal, disons qu'ils font de la power-pop. Une ou deux chansons après (sorry je connais pas les morceaux), y a un type qui sort, je choppe sa place, de là, je vois une grande nana plutôt jolie avec une jolie grosse basse. Elle impose. A sa droite derrière, j’aperçois le batteur. Il est plutôt bien en place. J'ai encore la chance de grappiller une place, je suis bien placé, je vois tout le monde. Je bouge plus. Franchement, je suis bien bluffé, j'avais écouté le skeud chez Schnaps y a deux ans il me semble. Mais j'ai jamais eu/chercher l'occasion de les voir. Bah j'aurai dû me laisser tenter plus tôt, j'accroche vraiment à leur zik, je suis surpris, car je n'écoute pas ce style normalement. Bref un super concert, je sais même pas combien de temps il a duré, mais j'ai pas eu cette impression de manque ou de gavage. Parfait. Je reviendrai promis. Encore un pur groupe made in 5.9!

Je ne verrai pas le groupe bordelais J.C. SATAN, trop de monde, j'ai bien su rentrer dans le rade mais même sur la pointe des pieds et du haut de mes 183cm, je vois keutch, et ne pas voir le groupe ça me fait chier donc je sors. Il pleut. Pas envie de retourner dans la sardinière. Je rentre. Tant pis. Je repars avec la K7 des CRUSADERS OF LOVE, c'est déjà cool, nan?  **DeWarlaing**

Yannick a fait des photos ! Dès qu'il les publie, je vous file le lien !


samedi 11 mai 2013

[SECRET SHOW] >> MUTINY ON THE BOUNTY (LUX) - FALL OF MESSIAH @ SECRET PLACE, NPDC - 11/05/2013

Allez ce soir c'est concert de FALL OF MESSIAH et MUTINY ON THE BOUNTY. On m'a bien vendu ce concert à l'arrache! Je check l'internet, merde concert annulé. Bon je vais allez faire un tour au Monk's histoire de voir les copains de FLAGSHIP, DRAWBACKS et FAROUK. Il est même pas 19h alors bon c'est discussion au bar. Je reçois un message, finalement le concert de MotB n'est pas annulé mais secret. Cool je suis dans le cercle. Je préviens deux amis et nous voilà partis pour un petit village non loin de Lille. 

Arrivés dans un petit pub bien sympathique, pas de son (21h) mais des têtes connues. On nous explique que la voisine a pété un câble aux vues du volume des balances. Ni une ni deux le concert est déplacé à 200 mètres de là, derrière 2 citernes, nous arrivons sur un pseudo parking face à un hangar d'où s'échappe un flot de musique rap et de rire. On rentre en même temps que les groupes, WAHOU ! C'est un beau squat ici, tables de pique nique, car-wash et partie de bières-pong. J'apprends que c'est une association humanitaire qui récolte des fonds pour je sais plus quoi, la classe ! Au fond un bar improvisé avec pas mal de caisses de bières, est casé entre des établis et des carcasses de vélos. L'extincteur sert de cendar, why not. Dans le reste du hangar je remarque une cage à oiseaux, un tourniquet avec des canards, un char de fête de village et autres choses improbables, où suis-je tombé. Même une 2Ch avec une bâche sur l'avant, je ne sais pas ce qu’elle recouvre mais c'est énorme et je n'aurai pas le fin mot de cette interrogation. 

Finalement FoM ne jouera pas, pour vrai il est bien tard, mais la déception part vite (j’ai déjà eu droit au dernier concert de la saison). Au milieu de la poussière le batteur de MotB lance son tapis, tout le monde est mis à contribution sur fond de SUM41 pour installer le groupe luxembourgeois. On éteint les lumières, on arrête la partie de beer-pong, le silence se fait. Chacun s'avance avec pour seul guide un spot de chantier placé derrière le batteur, ce qui donne une atmosphère de confinement très intime et personnelle. L'intro instrumentale s'avance ! Et c'est parti nous voilà lâché dans cette montagne de taping et autres titillages de la petite corde. En balade dans leurs univers, le public frappe ce sol de poussière, ferme les yeux, se balance d'avant en arrière au rythme d'un batteur chanteur super-saiyan mélodieux. Le temps n'a plus d'importance au milieu de ce concert 200% DIY. Un voisin vient même se plaindre au cours du set mais qu'importe on continu cette promenade en forêt. Les explosions musicales font rage sur fond de sample, qui pour une fois ne sont qu'un lointain soutien aux artistes. Et cette voix qui résonne dans les corps, tel un puissant murmure, vient comme l'écho du bois nous insuffler l'envie d'en entendre toujours plus. C'est comme la surprise du jour qui arrive déjà, que le groupe nous annonce la fin de leur show. Mais le public maintenant conquis demande des rappels à foison telle une horde déchaînée. Le dernier morceau se chante en chœur les tripes à l'air. La pression redescend au milieu d'une déception et d'une joie entremêlées. Une aventure post rock mathcore DIY Dancefloor incroyable. 

Voici maintenant le temps de discuter un petit peu avec le groupe et le public charmé sur du MANAU. Un vinyle sous le coude, nous partons plein d'émotions et de souvenirs.

**Jerem**

LISA A PEUR - ZYNGO!? @ LE MAC DELANN'S, SAINT-AMAND-LES-EAUX, FR - 11/05/2013

Suite à une décision de dernière minute, ce soir c’est direction le Mac Delann's à St-Amand-Les-Eaux pour un concert de ZyNgO!? et LISA A PEUR! On arrive, on se gare et on cherche tout de suite un endroit où manger un truc avant le concert. Après s’être gavé de malbouffe, direction le bar à 2 mètres de là. Les membres de LISA A PEUR et ZyNgO!? sont déjà là en train de discuter. On dit bonjour, le temps des retrouvailles avec ZyNgO!? qu’on n’avait pas vu depuis la semaine dernière au ZIKENSTOCK et le temps pour Ben et moi de remarquer que notre lien fraternel a été mis à jour grâce à mon tee-shirt et son caleçon Batman. On se boit une petite bière en terrasse en attendant le début du concert et en se remémorant quelques souvenirs qui semblent déjà bien lointains du dernier festoch… Entre temps on commence à s'inquiéter à la vue des gens qui arrivent, qui nous paraissent vachement jeunes.

21h00 on entre dans le bar, pas mal d’ailleurs mais le coin scène assez petit, mais pas grave pour ce soir, j’ai le sentiment qu’on ne sera pas nombreux. ZyNgO!? s’installe et étale ses canards en plastique et autres trucs chelou tout autour de lui. On est 4 devant la scène, Jess et Golach de LISA A PEUR assistent aussi au concert sur le côté et Ben est derrière nous à nous parler de son super smartphone ou à lire les badges sur mon sac pour au final m’en filer un sans que je ne le remarque (d’ailleurs merci!). Autour il y a quelques personnes appuyées contre le mur ou assises à une table qui rient aux éclats bientôt plus fort que le chant de ZyNgO!? qui a commencé. J’essaie de faire abstraction. Je suis assez contente de le voir en live où il peut chanter ses compos puisque les seules fois où j'ai pu le voir jouer c’était en festival devant nos tentes en mode « jukebox ». Le mec se croit dans sa chambre, il balance des jouets partout, fout le bordel avec ses serpents, grenouilles ou soldats en plastique! Le pire c’est que son truc fonctionne parce qu’on arrive à les ramasser, à faire une leçon sur la position des grenouilles pour s’accoupler, à se les jeter entre nous ou lui renvoyer sur scène. J’apprécie pas mal, ZyNgO!? vanne, se fait vanner, on s’insulte, bref, cool ambiance entre nous. Il termine son set sur « Je sens que ça vient » de DOLORES RISPOSTE et on chante en cœur !

On sort prendre l’air et on nous annonce que LISA A PEUR sont déjà en train de se préparer, on est assez surpris. Un peu plus de monde arrive mais à les voir on devine vite qu’ils ne seront pas là pour le concert qui va commencer. On retourne dans le bar, devant la scène on est 5 (ouais ZyNgO!? nous a rejoint). Ben nous annonce qu’il a oublié sa tête d’ampli « Ah l’bâtard! », Jess lui met un petit coup de pression en émettant l’hypothèse qu’elle pourrait être sur le trottoir et Golach enfonce le clou en évoquant le fait qu’elle pourrait ne plus être sur le trottoir. Le groupe d’après, NEW START, prête sa tête d’ampli pour permettre à LISA A PEUR de jouer! Ouf, on est sauvé! Pendant qu’il s’installe, Ben nous fait part de son aventure hors du commun avec des fourmis qui ont élu domicile chez lui. Sur Internet les gens conseilleraient de leur parler pour les congédier gentiment (j’ai vérifié, je suis tombée sur un forum de discussion qui prône le dialogue avec les fourmis...) Ce qu’évidemment, Ben a fait. Et hop, plus aucune fourmis ! Alors la grande question est de savoir si les fourmis nous comprennent ou si les pièges fonctionnent? Aucun cadavre n’a été retrouvé cela dit…

Après ce moment de discussion intensément riche , ils commencent à faire leur balance, et de notre côté on commence à faire le deuil de nos oreilles… Le son est juste dégueulasse, et on se rend vite compte que si on met les 2 bouchons d’oreilles on n’entend ni la gratte ni la voix de Ben, donc ce soir on est des fous on en met qu’un ou pas du tout si on est carrément atteint! Le set commence, et ça envoie! Le chien du bar donne de la voix aussi (il n'a pas l'air content) et quelques personnes se sont ajoutées au public derrière nous mais sont vite parties après que Ben ait décidé de se jeter sur nous avec sa gratte et que je finisse sur les pieds du mec derrière moi, mon sac dans sa tête. Il recommencera plusieurs fois ce qui aura pour effet de libérer encore plus l'espace, pourtant on n'avait pas l'impression d'être trop serrés. Entre deux chansons on aura droit à plusieurs solos de basse de Golach sur les thèmes de JURASSIC PARK, PIRATES DES CARAÏBES ou encore DIE HARD, un pur moment, on trépigne d'impatience de le voir jouer le thème de RETOUR VERS LE FUTUR au prochain concert d'ailleurs! On se retourne et y’a vraiment plus grand monde dans le bar. Mais on s'en fout! On reprend les refrains en cœur avec eux, on se marre et le set se termine sur «A l’ouest» et plusieurs «J’suis comme le soleil, j’me sens à l’ouest quand j’vais m’coucher!» tous en cœur, genre on est 1000 dans la salle! C’était vraiment cool, c’était pas la première fois que je voyais LISA A PEUR en concert, mais j’apprécie toujours autant, ils ont toujours le sourire, l’énergie et assurent quand même malgré un public parfois peu enthousiaste!

A la fin on décide de sortir et de ne pas assister au concert de NEW START. On ne connaît pas mais l’extrait qu’on a pu entendre ne nous a pas forcément donné envie. On reste tranquille en terrasse et quand le set commence nos appréhensions sont confirmées : ambiance groupe de rock du collège et boum de fin d’année. L’occasion de discuter un peu avec l’ingé son qui accompagne ZyNgO!? qui nous apprend quelques petits trucs de son boulot, et de chopper des badges (encore!). 23h30 on se donne rendez-vous en Juillet pour un concert de GxP & LISA A PEUR, on se dit au revoir et on décolle.  **Gwen'**

vendredi 10 mai 2013

GUERILLA POUBELLE - CHARLY FIASCO - BRUTAL CHÉRIE [QC] - PERSONNE - THE CHOTARDS - B.I.A.S. - GOAT CHEESE @ LA BELLE ROUGE, JOUE LES TOURS, FR - 10/05/2013

Ce soir c'est la Release Party de l'album de GOAT CHEESE alors j'pars en caisse sauf que je sais pas où est la salle, j'me retrouve dans le ghetto de Joué les Tours si si aight mais c'est pas la bonne adresse, 5 minutes plus tard j'me retrouve dans un petit chemin et j'entends GOAT CHEESE qui joue donc ouais j'suis bien arrivé! J'me dépêche de payer ma place et j'vais me mettre devant, c'est leur Release et c'est eux qui joue en premier, c'est pour pouvoir picoler après ou quoi? Ça faisait un bout de temps que je les avais pas vu ça fait plaisir! C'est Vincent qui a le monopole du chant maintenant et c'est cool, il est à fond dedans, ils sont tous les trois à fond dedans, j'connais pas les morceaux parce que j'ai pas trop écouté leur album encore mais ça change de «vivre à la campagne» tout ça ! En tout cas, les deux morceaux que j'aurais vu seront passé bien vite, il m'tarde de rentrer chez oim écouter l'album!

Le temps de monter à l'étage voir le merch et l'expo photo qui s'y trouve, il y a les beaux clichés de Fifou, de Matthieu et de Nona Wank! Ce soir j’achète rien, ok c'est mal parti, Dirty Guys Rock ont le dernier EP de REAL DEAL et c'est une vraie tuerie, j'suis quand même super content de l'avoir chopper! 

Bref, ça commence en bas, C'est B.I.A.S. qui prend la relève, putaing c'est des chudistes, j'connais pas du tout mais c'est parti, ça va vite, c'est hyper mélo, généralement j'aime pas ça mais ma foi là ça passe carrément bien, ça sent l'été, le chanteur est mi blond/mi brun, les punx sont à fond, ça se moque des metalleux, et ça finit par une reprise de MOTORHEAD alors c'est juste parfait!

L'endroit est super cool, au moins il n'y a pas de voisin donc on fait chier personne, l'espace dehors est cool, il y a de quoi s'asseoir et tout, la salle est cool aussi, avec une bonne buvette où on peut commander des bouteilles de champagne!

C'est au tour de THE CHOTARDS d’enchaîner! C'est le groupe masqué de la soirée, avec Fred des DOLORES RIPOSTE au chant et à la guitare et Fab de JUSTIN(E) à la batterie! C'est assez spécial, 'fin ça fait bizarre d'entendre ça après 2 groupes de punk-rock et avant 4 autres groupes de punk-rock, c'est l'entracte en fait? J'avais vu leur clip sur Facebook mais sinon j'ai jamais écouté, Alexis m'a dit que ça ressemblait à JOY DIVISION donc bon j'veux bien le croire, ça peut être cool alors! C'est bien froid, ça permet aux punx de se calmer un peu mais les gens partent peu à peu mais moi je reste, je sais pas pourquoi mais y a quelque chose qui m'attire là dedans c'est chouette, ça sonne super bien! Entre chaque groupe ça va très très vite, les mecs courent dans tous les sens pour changer le matos. 

C'est PERSONNE qui joue maintenant, c'est leur last show alors on se doute que ça va être une bonne partie de rigolade! On connaît PERSONNE, c'est des mecs qui se prennent pas du tout au sérieux haha et ils commencent par remixer un de leurs morceaux en reggae, après on a droit à tous leurs tubes, étant donné que les punx devant commencent à foutre le bordel, Ken dédicace «Ta sœur» à l'un d'entre eux et ces copains se seront bien foutus de sa gueule! Ils sont pas content, font des doigts d'honneur alors c'est le moment d'une petite «Anarchie» et c'est Mr Romain Boule qui se charge de monter sur scène pour nous chanter ça! Comme prévu on se sera bien marré, merci PERSONNE!

Un petit quart d'heure pour que les BRUTAL CHÉRIE se mettent en place et c'est reparti, j'savais pas trop à quoi m'attendre parce qu'au Shaka Laka j'avais pas regardé et on m'avait dit que c'était pas tip top, j'vais pouvoir juger par moi même là! Encore des québecois ça fait plaisir haha, ça chante en français comme tous les groupes de la soirée, les punx sont maintenant bien remontés et Till & Romain se chargent de la sécurité des micros! En tout cas c'est bien punk-rock, y a des refrains qu'on peut tous chanter, que des bonnes paroles! Sauf que ça va jouer qu'une vingtaine de minutes, c'est un peu dommage mais bon..

On va bientôt arriver au bout de la soirée, plus que deux groupes & ce sont les copains de CHARLY FIASCO qui vont commencer! Je les ai vu à Lille y a dix jours mais on s'en lasse pas, ça fait plaisir de les voir dans notre Touraine! Le set commencent et je m'dis que de toutes façons, ce sera le même qu'à Lille normalement, & bah je m'serai pas planté, mis à part 1 ou 2 songs, ce sera pareil mais on s'en branle, on connaît tous les morceaux donc on peut chanter et là ça commence à être vraiment la fête, malgré les 6h de route qui nous séparent de Toulouse, ils ont pas l'air trop fatigués! Pour finir on a droit à «Ad Vietnam Eternam» à Lille on avait FLOW en featuring mais là on a droit à l'originale avec Till, ce fut un chouette moment!

Putaing il est déjà 1h et c'est GUERILLA POUBELLE qui va clôturer cette soirée en beauté! J'avais vu que la fin du set au Shaka Laka parce que je m'étais dit que c'était pas grave que je les verrai ce soir. A Hazebrouck il y avait pleins de kids mais ce soir c'est plutôt pleeeeins de punx. Till met les points sur les I directement, en disant que ce soir c'était la fête et pas la bagarre. Ils ont l'air de bien comprendre quand même et ca pogotera dans la bonne humeur maintenant, en ce qui concerne les morceaux, bin on a le droit à un peu de tout même si moi c'est surtout les nouveaux morceaux qui me bottent vraiment! Malgré l'heure un peu tardive tout le monde est à fond! Brice a le droit à une faveur et donc on entendra le vieux «Être une Femme» ouais ca remonte quand même, elle est loin notre jeunesse! Comme les BRUTAL CHÉRIE ont eu un set bien raccourci, Till leur demandera de venir jouer un morceau pour compenser! Après cela on aura droit à GxP à quatre avec Romain Boule à la guitare, ba ça passe bien à 4 aussi et ça reprendra de plus belle en trio, elle est pas mal cette nouvelle formation en tout cas! C'était un cool concert et une soirée ultra chouette!

Il est 2h du mat', les videurs font leur taf de videurs et on doit tous sortir.. Le temps de faire des bisous à tous les copains et j'me rentre. Merci pour la fête GOAT CHEESE!  **Cyril Ct**

y a d'autres photos

jeudi 9 mai 2013

THE DALTONZ - PÉRIPHÉRIQUE EST [BE] @ LE MONK'S CAFÉ, LILLE, FR - 09/05/2013

Fred m'avait dit : "tu verras, c'est le meilleur groupe qui chante en français", j'avais du mal à m'imaginer ça. Puis la veille de leur passage à l'Art[gressif], il y a quasi un an jour pour jour, Jé me disait : "faut que tu viennes mec, ça déchire". Bon c'est quoi l'problème là? Pourquoi chu encore jamais allé les voir? Pourquoi chu toujours passé à côté de PÉRIPHÉRIQUE EST? Ce soir sera le bon, en plus, ils jouent avec un groupe de Oi! de Caen, THE DALTONZ. Là, c'est sûr, je peux pas rater c'te soirée. J'arrive tôt histoire d'être sûr de rien rater, j'ai vu large, j'ai une heure devant moi. Bon bah, sert une bière patron!

Ce sont les bruxellois qui commencent, ils se présentent : "Salut, on est PÉRIPHÉRIQUE EST!", et direct les vannes fusent : "Comment il va le Ring (c'est comme ça qu'on appelle le périph en Belgique) Est?", "moi, j'préfère Périphérique Sud"... Ça tape dans le punk à la sauce 77, le tout en français. Et détrompez-vous, ça assure sec, ils avaient raison les potos. On aura le droit à des titres comme "Opération Séduction", Zéro Partout", "Pas de nous", "Ville Usine", bon OK, aux vues de titres, tu peux te rendre compte que ça traite de sujets pas forcément joyeux mais sur scène ça à la patate et ça, ça me rend joyeux, J'aime me prendre des claques de la sorte. Le bassiste et sa Rickenbacker gère on ne peut mieux, le guitariste fait pas un pet de travers, le batteur mène la danse et le chanteur-tambouriniste fignole le show pour qu'il soit au top. On aura même le droit à un morceau "rappel" avec "Dans Ma Rolls". Ces quatre belges devraient quitter leur Ring Est un peu plus souvent afin de venir nous "kicker" plus souvent. C'est vrai quoi, c'est pas loin, et pis faudra nous ramener des disques la prochaine fois, ça serait sympa. Groupe de qualité rare. A découvrir d'urgence. Si t'es fan d'OTH, vas-y fonce, c'est mieux, enfin sauf si t'as la cinquantaine, tu diras que c'est pas pareil. Mais moi, du haut de mes trente ans passés de quelques mois, je sais pas encore faire la différence! Hein Éric L.!

THE DALTONZ, les gars de Caen, débarquent pour la deuxième fois à Lille. Je les avais raté, eux aussi lors de leur passage au Détour en mars 2009, donc encore une séance de rattrapage. Ils font due Suedehead-Rock, c'est comme ça qu'ils définissent leur style. Les Suedeheads sont des skinheads avec des veuch', ce soir un seul rasé dans le groupe. Moi, je dirai juste : c'est de la Oi!. Et c'est pas les copains qui vont me contredire. Ici, le niveau est quand même un cran en dessous des belges, mais ça le fait bien, ça reste un bon groupe de Oi!. Ça casse une corde à la quatrième chanson, ça chambre le petit guitariste à coup de chants de supporters een beetje modifiés : "Allez, Allez, Allez, Allez, il a cassé sa corde, il a cassé sa corde, il a cassé sa corde", sur "Saint-Sauveur" (leur futur tubes?) ça pogote vraiment comme des porcs, pourtant ils sont pas nombreux dans le pit, mais ça rebooste d'un coup les zikos. On aura le droit à la quasi totalité de l'album, à 2 nouvelles chansons "Saint-Sauveur" & "Travis", à une reprise de STALAG "Sauf Nécessité" en dédicace à Jacques, chanteur de PÉRIPHÉRIQUE EST mais pas la trace d'un morceau du EP ou de la compil Oi! L'Album. Ça s'accorde souvent, ça laisse place à une nouvelle version de chants de supporters : "Allez, Allez, Allez, Allez, il est pas accordé, il est pas accordé, il est pas accordé". Un bon petit concert comme je les aime, joué avec le cœur. J'espère juste qu'il remettront pas 4 ans avant de revenir nous voir. Un mot de la fin? euuhh... Oi!

**DeWarlaing**

 Périphérique Est [Bruxelles]

 The Daltonz [Caen]

Le flyer de la tournée

Les photos sont de Julien Carlier, y'en a d'autres ici


mercredi 8 mai 2013

FLOW - FAROUK @ LA CENSERIE, CROIX, FR – 08/05/2013

Bref. Ce soir on fête l'anniversaire de Gaël à la Censerie. J'arrive, il est 20h15. Il y a déjà Juliette, Jérem', Aline, et bien sûr Gaël. Les autres arrivent petit à petit. C'est open-bar ce soir, chacun ramène de l'alcool. Je bois une bière, puis deux, puis trois. Je discute, je vais pisser, je discute, je vais pisser, je discute, je vois les gratteux qui se préparent, je me retiens.

FAROUK débute son set. Pas mal d'erreurs, pas carré, mais on s'en fout : on boit, on chante, on est joyeux, c'est un copain, on est entre copains, on est pas là pour juger. C'est sympa, plutôt basique. Le genre de truc qu'on a déjà entendu plein de fois. Il m'a dit qu'il aimait pas sa voix, je la trouve pas aussi dérangeante que ça. Il m'a dit que je pouvais le descendre dans le report si je voulais. Masochiste. Il fait une compo, puis deux, puis trois, jusqu'à cinq et s'arrête. Bonne ambiance. Applaudissements. On en réclame une autre. Alors ce sera « Linoleum » en duo avec FLOW. Pause pipi. Pause bière. Ça continue.

FLOW est accompagné de Mulder ce soir. Ils accordent leurs grattes. Ils ont jamais joué ensemble. Flow mène à la guitare, Mulder arrive à suivre. Grand verre de Jack pour Flow. On débute par les compos de Flow puis on les écoute jouer des reprises à la demande du public. « C'est toi que je t'aime (LES INCONNUS) », « Radio radio radio (NOFX version) », « Nothing (TIM VANTOL) », « Cayenne (PARABELLUM », et j'en passe. On chante. On se marre. On s'amuse bien. On boit. On chante des conneries. Avec les Green Pirates on chante « Racine Radicales (GENTLEMAN) » à la place de « Roots Radical (RANCID) ». Flow et Mulder jouent longtemps, très longtemps. Bonne ambiance. Plus d'une heure de set. C'est fini. Pause pipi.

On retourne boire, on retourne discuter, je commente le Caps' avec Jérém', Flow continue de jouer des reprises, on continue de chanter. Le monde part petit à petit, je reste avec les survivants de la soirée jusqu'à presque 5h du mat'. Je vais me coucher. Bref. J'ai fêté l'anniversaire de DeWarlaing.

**DxW Jr**